Il veut briser la malédiction

le
0
Il veut briser la malédiction
Il veut briser la malédiction

OUF ! Mutti (maman, en allemand) Merkel ne sera pas là... C'est de bonne guerre mais l'absence ce soir d'Angela Merkel au Stade-Vélodrome provoquerait presque un soulagement à l'Elysée. Car, à en croire la presse outre-Rhin, la chancelière a la réputation de porter chance à la Mannschaft. Or, pour François Hollande, la victoire des Bleus vaudrait bien davantage qu'une qualification pour la finale de l'Euro... Le président est un grand brûlé des matchs France - Allemagne. A son Panthéon personnel, le cauchemar de Séville occupe la première place ( lire encadré). Et depuis son élection en 2012, il n'a pas vraiment eu l'occasion d'effacer ce traumatisme, avec déjà deux défaites au compteur, en février 2013 et juillet 2014. Quant à la seule victoire... elle est tombée le 13 novembre 2015, soir des attentats. François Hollande avait dû quitter précipitamment le Stade de France en plein chaos à Saint-Denis et Paris, meurtris par les attaques terroristes. Le 2-0 face aux Allemands était passé aux oubliettes. Alors oui, il aimerait bien vaincre une bonne fois pour toutes cette malédiction ! Et pas seulement pour chasser de mauvais souvenirs. Depuis quelques jours, un léger vent d'optimisme flotte sur cet Euro qui ne s'annonçait pas sous les meilleurs auspices. « Certes, la menace terroriste est toujours là, confie Manuel Valls en petit comité. Mais cela n'empêche pas les stades d'être pleins et les fan-zones de connaître un certain succès. » Il n'appartient qu'aux Bleus de faire monter un peu plus cette mayonnaise. S'ouvrir la porte de la finale éviterait à la ritournelle présidentielle du « ça va mieux » d'être mise complètement hors-jeu. Même si, pointe Paul Dietschy, historien du sport, « l'Euro arrive beaucoup trop tard dans le quinquennat pour que François Hollande puisse en bénéficier ». Notamment dans les sondages. Discret, le chef de l'Etat ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant