Il n'y a pas assez de mosquées en France, estime Mandon

le
4

PARIS, 7 avril (Reuters) - Il n'y a pas assez de mosquées en France, a estimé mardi le secrétaire d'Etat chargé de la Simplification, Thierry Mandon, expliquant que le manque de lieux de cultes "décents" était un des facteurs de la radicalisation. Le président du Conseil français du culte musulman, Dalil Boubakeur, a appelé samedi à doubler le nombre de mosquées en France d'ici deux ans, demande jugée "légitime" par le porte-parole de la conférence des Évêques de France. (voir ID:nL6N0X206E ) "Il n'y a pas assez de mosquées en France", a abondé Thierry Mandon sur iTELE. "Il y a encore beaucoup trop de villes où la religion musulmane se pratique dans des conditions qui ne sont pas décentes", a-t-il ajouté. "Ce n'est pas à la République d'organiser ça mais c'est un sujet. On est obligé de reconnaître que parfois, les lieux de culte musulmans ne sont pas satisfaisants. Il y a beaucoup d'endroits où font défaut les lieux de culte décents. S'ils sont décents, ouverts plutôt que souterrains ou cachés, ça se passera mieux." La question de l'organisation et des moyens de l'islam en France a été à nouveau posée par de nombreux responsables politiques après les attentats de janvier à Paris et Montrouge, mais elle est délicate pour le gouvernement en vertu de la loi de 1905 qui sépare Eglise et Etat. Ce texte interdit notamment à l'Etat de financer des lieux de culte, même si les collectivité peuvent faciliter leur implantation en accordant des baux emphytéotiques ou en garantissant des prêts. Le Front national s'est dit dimanche en "totale opposition" avec la proposition de Dalil Boubakeur, "dangereuse" selon lui en raison des liens entre Etats étrangers et islam, mais Thierry Mandon a jugé ses arguments "ridicules". "Plus vous laissez les musulmans de France prier dans des caves ou dans des garages, plus vous les renvoyez à une discrimination qui fonde la colère, qui fonde le terreau pour la radicalisation", a dit le secrétaire d'Etat. "C'est une faute. Au contraire, il faut ouvrir." (Gregory Blachier)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • janaliz le mardi 7 avr 2015 à 13:21

    Et ce n'est pas à l'état de financer des lieux de culte. Juste l'obligation d'entretenir les biens confisqués en 1905. C'est la loi !

  • saggy le mardi 7 avr 2015 à 11:55

    et on a pas à montrer son derrière à tout le monde ............aussi propre soit il .....

  • janaliz le mardi 7 avr 2015 à 11:53

    Je rappelle qu'on a le droit de prier chez soi, au calme, à la maison. Ces démonstrations de rue sont la preuve que ces gens sont là pour s'exposer. Il y a 2 types de foi, celle des publicains, intérieure, qui n'a pas besoin de s'afficher, et celle des pharisiens, démonstrative, afin que tout le monde sache qu'ils prient...

  • saggy le mardi 7 avr 2015 à 09:51

    on manque d'écoles, de maternité , de maisons de retraite , de logements HLM !! mais ils veulent nous construire des mosquées...., le secrétaire d'Etat chargé de la simplification, Thierry Mandon ferait mieux de simplifier son job en allant en retraite ...