Il n'a manqué que la victoire

le
0
Il n'a manqué que la victoire
Il n'a manqué que la victoire

Le tableau était presque trop beau. Un ciel bleu, un soleil de feu, une pelouse lisse et des tribunes bien garnies où 15 538 spectateurs décontractés et enthousiastes avaient l'impression de prolonger leurs vacances. Le spectacle a été à la hauteur de l'affiche. L'alléchant Stade Français - Clermont s'est transformé dès le coup d'envoi en un duel intense et débridé, bien loin de la finale fermée du Top 14 entre ces deux-là il y a quinze mois. Il n'y a pas eu de vainqueur mais de beaux enseignements, surtout pour le club parisien qui se cherche encore, contrairement aux Auvergnats toujours sûrs de leur rugby à cette époque de l'année.

 

Clermont, le bon mètre étalon

 

C'est propre, c'est fort, ça coulerait presque de source. La citadelle auvergnate est un véritable baromètre pour ses adversaires. Trois matchs, trois déplacements, deux nuls à La Rochelle (30-30) et au Stade Français (30-30) et un succès à Montpellier (26-22) dans l'intervalle : le début de championnat des Clermontois est d'un bon niveau, comme d'habitude. Avec eux, c'est souvent à la fin que ça se gâte, quand il faut soulever les trophées. « Tout le monde nous attendait et, pour le moment, c'est pas mal », confie le manageur Franck Azéma. La performance des Parisiens, après des débuts tonitruants contre Grenoble (54-20) et un voyage raté à Brive (défaite 28-20), n'est donc pas à négliger, même si elle n'est pas totalement aboutie.

 

Un mental d'acier

 

Le feu d'artifice tiré dès le coup d'envoi malgré la chaleur et le bouquet final magistral avec ce renversement inespéré à la dernière minute montrent les intentions parisiennes. Les joueurs de Gonzalo Quesada sont des attaquants prêts à prendre des risques, mais ils refusent aussi d'abdiquer. « C'est énorme cet état d'esprit, se réjouit le manageur argentin. Les gars étaient morts à la fin, ils étaient sur leur ligne de but et il y avait sept points ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant