Il montre ses prothèses pour accéder au parking handicapés

le
0
Un client de Ikéa à Bordeaux, amputé des deux jambes, a dû aller jusqu'à exhiber ses prothèses pour convaincre les agents de sécurité qu'il avait bien le droit de garer son véhicule sur une place réservée.

L'homme est choqué d'avoir dû prouver son handicap. Pascal, un Bordelais de 38 ans, se rend le vendredi 13 mai dans un magasin Ikéa pour acheter un canapé en compagnie de sa fille de 11 ans et de son épouse. Cette dernière conduit le véhicule familial, qu'elle gare sur une place réservée aux handicapés. Transportant son mari qui a été amputé des deux jambes après une septicémie, elle est dans son droit, comme le prouve la carte de stationnement apposée sous son pare-brise.

C'est alors qu'un agent de sécurité interpelle la famille, l'accusant d'avoir usurpé la place réservée. Pascal ne boitant pas malgré ses prothèses, son handicap est invisible au premier coup d'½il. Mais ni ses explications ni le document officiel ne convainquent l'agent, qui appelle son responsable. La discussion s'envenime, tout le monde crie, de l'aveu même de Pascal. De guerre lasse, celui-ci finit par remonter son pantalon pour montrer ses prothèses. Et ce devant une dizaine de perso

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant