Il manipulait les rêves de ses adeptes

le
0
Jugé à partir de mardi à Paris, un gourou est soupçonné d'avoir créé chez ses victimes de faux souvenirs refoulés.

Remontant dans ses souvenirs, Bernard Touchebeuf est allé très loin. Il s'est vu dans le ventre de sa mère, quand il n'était qu'un f½tus de trois mois. Un moment de quiétude qui a viré au cauchemar quand il a aperçu une aiguille à tricoter qui cherchait à le tuer. «Elle était bleue», raconte-t-il.

Ce brillant consultant en management de 58 ans a bel et bien cru à cet incroyable voyage dans le temps. De 1984 à 2007, il est tombé, selon lui, entre les mains d'un soi-disant thérapeute qui lui aurait imposé de «faux souvenirs induits». Ces pratiques d'emprise mentale vont être abordées dès ce mardi en correctionnelle à Paris au cours du procès de Benoît Yang-Ting, autoproclamé humanothérapeute et poursuivi à 77 ans pour abus de faiblesse ainsi que son épouse. «Alors qu'il y a eu pléthore de procès de ce genre aux États-Unis, c'est la première fois en France que les juges vont se pencher sur ces procédés», souligne Claude Delpech, présidente de

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant