«Il faut toujours laver les vêtements neufs»

le
0
INTERVIEW - Matthieu Houdeville, expert à l'Institut français du textile et de l'habillement, revient sur la dangerosité des substances chimiques présentes dans nos vêtements après l'alerte lancée par une association européenne de consommateurs sur des maillots de football.

LE FIGARO. - Quelles sont les effets nocifs des produits chimiques détectés par le Beuc?

Matthieu HOUDEVILLE. - On sait que l'excès de plomb est à l'origine du saturnisme, mais ce métal n'est pas présent tel quel dans les maillots: il est probablement combiné à un pigment, ce qui lui confère une toxicité différente. Le problème c'est qu'on ignore encore laquelle car les études sont insuffisantes sur le sujet. C'est un peu la même chose pour le nickel: il est allergène en tant qu'élément métallique alors que sa toxicité n'est pas la même quand il est contenu dans un colorant. Pour les organo-étains, certains sont réglementés en tant que biocides (ils détruisent les bactéries à l'origine des odeurs de transpiration). D'autres, officiellement suspectés d'être toxiques pour la reproduction, pourraient être interdits bientôt. Enfin le nonylphénol est un perturbateur hormonal chez l'homme, il est dont interdit d'utilisation dans la fabrication des textiles en

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant