Il faut sauver les tigres de Sibérie

le
0
Dans l'Extrême-Orient russe, Sergueï Bereznuk, lauréat du prix Rolex 2012 pour l'esprit d'entreprise, tente de sauver le tigre de Sibérie, emblème de son pays.

Mais qu'est devenue Olga? Plus personne n'a de nouvelles de ce tigre de Sibérie, malgré son collier équipé d'un émetteur. Pistée depuis quatorze ans par les scientifiques russes, cette femelle qui a donné vie à six portées - 13 petits au total dont 6 ont survécu - a disparu du jour au lendemain. Sergueï Bereznuk, directeur de Phoenix Fund, une ONG environnementaliste, en est persuadé: elle a été tuée par les braconniers.Nous sommes en Sibérie orientale, dans la taïga, entre Vladivostok, la frontière chinoise et la mer du Japon. Cette région du Primorié, dans le sud de l'Extrême-Orient russe, abrite 350 à 500 tigres de Sibérie (Panthera tigris altaica). On estime qu'il en subsiste 4 000 aujourd'hui dans le monde, vivant à l'état sauvage, contre 100.000 en 1900. Dans ce vaste territoire de 165.900 km², le...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant