«Il faut revoir l'évaluation des médicaments»

le
0
INTERVIEW - Après le retrait de l'Avandia, le professeur Jean-Louis Montastruc déplore les insuffisances de l'évaluation.

Jean-Louis Montastruc, professeur de pharmacologie clinique à la faculté de médecine de Toulouse et chef du service de pharmacologie clinique du CHU de Toulouse, revient sur le retrait, la semaine dernière, de l'Avandia, du fait de ses effets secondaires, et estime que l'évaluation des nouveaux médicaments reste insuffisante avant et après leur mise sur le marché. Nombre de molécules autorisées sont retirées précipitamment du fait de complications.

LE FIGARO. - Pourquoi l'Avandia a-t-il été retiré du marché ?

Jean-Louis MONTASTRUC. - Le 23 septembre, l'Agence européenne du médicament (EMA) a annoncé la suspension de l'Autorisation de mise sur le marché (AMM) de la rosiglitazone (commercialisée sous les noms d'Avandia ou Avandamet). Cette annonce s'inscrit dans le cadre de la longue liste de médicaments retirés du marché ces dernières années pour cause d'effets indésirables graves.

La rosiglitazone était commercialisée depuis 2002 et indiquée en comp

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant