Il faut restaurer la confiance dans le sport

le
0
L'Allemand Thomas Bach, président du Comité international olympic, Lausanne, 8 décembre 2015. (Laurent Gillieron/Keystone via AP)
L'Allemand Thomas Bach, président du Comité international olympic, Lausanne, 8 décembre 2015. (Laurent Gillieron/Keystone via AP)

Les affaires de corruption, de dopage et autres scandales appellent une politique drastique pour restaurer l’intégrité dans le monde du sport, estime Thomas Bach, président du Comité international olympique.

Thomas Bach Les récents événements survenus dans certains sports sont particulièrement inquiétants pour moi qui suis médaillé olympique. Ce qui m’attriste le plus en tant qu’ancien athlète est que ces événements portent atteinte à la confiance que l’on place dans l’athlète intègre. Les athlètes intègres qui s’investissent jour après jour pour poursuivre leurs rêves sont désormais eux aussi pointés du doigt. Il s’agit là de l’effet le plus pernicieux du dopage. Nous devons faire tout ce qui est en notre pouvoir pour protéger ces millions d’athlètes intègres à travers le monde. Dans leur intérêt et pour la crédibilité des compétitions sportives, les athlètes doivent être protégés du dopage et de la corruption. Nous devons également préserver la crédibilité des compétitions sportives des arrangements et de la manipulation des matchs. Le CIO a créé un fonds spécial de 20 millions de dollars américains pour la protection des athlètes intègres. Ce fonds vient s’ajouter aux investissements internationaux estimés à 500 millions de dollars américains pour la réalisation de près de 250 000 contrôles de dopage par an, entre autres initiatives. Le CIO a adopté une politique de tolérance zéro à l’égard du dopage et de toutes les autres formes de manipulation et de corruption. Les athlètes dopés encourent, dès leur première infraction, une interdiction de participation de quatre ans à toute compétition sportive. Cela implique qu’ils ne pourront pas participer à l’édition suivante des Jeux...

Retrouvez cet article sur LeMonde.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant