«Il faut renouer avec l'électorat modéré»

le
0
INTERVIEW - Le ministre de la Défense Gérard Longuet veut défendre le pôle «républicain et libéral» en 2012.

LE FIGARO - Vous êtes candidat aux sénatoriales dans la Meuse. Quitterez-vous le gouvernement pour aider Gérard Larcher à garder la présidence du Sénat ?

Gérard LONGUET - Nous aurons une majorité. Naturellement, s'il devait manquer une voix à Gérard Larcher, ce ne serait pas la mienne. Mais c'est le seul cas de figure. Vu la gravité de la situation internationale, je ne me vois pas abandonner mes responsabilités à cet instant.

Les accusations de Robert Bourgi sur la «Françafrique» vous paraissent-elles vraisemblables ?

S'agissant de ces pratiques, la justice est désormais saisie. M. Bourgi nous dit qu'elles ont cessé, tant mieux. Mais surtout l'Afrique, elle, a changé. Pour ce qui est du climat de la campagne, je crains que la course aux rumeurs s'accélère. Nous sommes dans un monde où il faut en permanence transgresser les tabous. On a déjà le sexe et l'argent, jusqu'où descendra-t-on ? Les Français méritent mieux.

Voulez-vous néanmoins participer...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant