«Il faut rééquilibrer la majorité d'ici à 2012»

le
0
INTERVIEW - L'ancien ministre Jean-Marie Bockel réunit samedi le conseil politique national de Gauche moderne.

LE FIGARO - Quel enseignement tirez-vous du remaniement ?

Jean-Marie Bockel - Passé le moment de surprise, j'ai très vite positivé cette situation. Je ne regrette en rien mon engagement au service des réformes auxquelles je continue à croire et que je soutiens pour l'essentiel. Mais nous allons pouvoir rétablir, au meilleur sens du terme, un rapport de forces qui manquait.

Que répondez-vous à ceux qui se réjouissent de la fin de l'ouverture ?

Nous avons souffert d'un discours venant de l'UMP qui veut que l'ouverture n'apporte rien à la majorité en terme électoral. Le président de la République a parfois repris à son compte cette thèse, estimant que l'ouverture se résumait à un signal envoyé à l'opinion. Sauf que nous, à Gauche moderne, nous sommes depuis 2007 dans une démarche électorale: nous avons été partenaires aux municipales - et on était bien content de faire appel à nous -, partenaires aux européennes. Les régionales, elles, ont été très

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant