Il faut recaser le soldat Royal

le
4
L'ex-candidate à la présidentielle attend qu'on lui propose un poste de premier plan.

C'est l'histoire d'un éternel retour. Celui de Ségolène Royal qui, depuis sa défaite à l'élection présidentielle de 2007, n'en finit pas de chercher sa place dans sa famille politique. Les socialistes ont souvent cru, voire espéré, à sa mort politique. Mais elle renaît toujours. Comme une sorte de phénix picto-charentais. Première secrétaire du PS, candidate pour la deuxième fois à la magistrature suprême, présidente de l'Assemblée nationale... jusqu'à présent, tout lui a échappé.

Au point de faire pâlir son aura? Ses troupes militantes au sein du PS se sont réduites comme une peau de chagrin, ses relais dans le parti ont filé vers François Hollande, son équipe politique ne compte plus que le dernier carré des fidèles. Bref, la page de l'histoire politique de l'ex-candidate semble tournée. Sauf que, justement, c'est toujours dans l'adversité que Ségolène Royal parvient...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • hz273144 le jeudi 14 fév 2013 à 09:21

    j'me fait pas de soucis pour elle lol

  • eddy86 le lundi 4 fév 2013 à 17:52

    ha !! si elle pouvait retourner dans ses deux sèvres ou se taire !non en fait elle peut aller ou elle veux , faut juste qu'elle se taise !

  • C177571 le samedi 2 fév 2013 à 20:54

    Valérie tient bon.

  • mlaure13 le vendredi 1 fév 2013 à 22:35

    ...Elle finira bien par grignoter qq chose !...