«Il faut rajeunir le public du film français à l'étranger»

le
0
Régine Hatchondo, directrice générale d'Unifrance, l'organisme chargé de la promotion du cinéma français à l'étranger, est l'invitée du Buzz Média Orange-Le Figaro.

La player a utiliser par défaut dans les articles du figaro.fr brightcove.createExperiences();

Unifrance, l'organisme de promotion du cinéma français à l'étranger, vient de publier son bilan 2010. Le nombre d'entrées en salles à l'étranger a baissé de 18% l'an dernier, à 57 millions, en raison notamment d'un effet de base défavorable après le grand succès de Taken, produit par Europacorp, qui avait réalisé à lui-seul 20 millions d'entrées en 2009. La plupart des films français sont «produits en langue française, c'est un frein par rapport à la langue anglaise», souligne Régine Hatchondo. En 2010, le cinéma français a été tiré par deux films: The Ghost writer de Roman Polanski et From Paris with love de Pierre Morel. Deux films labélisés français mais de langue anglaise. Néanmoins, la directrice générale d'Unifrance s'estime «rassurée par le fait que les films en langue française progressent à l'international de 11% par rapport

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant