Il faut que tous les domaines de la création s'unissent pour résister aux géants du Web

le
0
Il faut que tous les domaines de la création s'unissent pour résister aux géants du Web
Il faut que tous les domaines de la création s'unissent pour résister aux géants du Web

Patrick Zelnik, fondateur du label de musique Naïve, vient de le céder à un repreneur venu du Net. Le Web ne permet toujours pas de financer la création, dit-il, il faut donc qu’elle se fédère dans toute sa diversité pour faire face aux défis du numérique.

Le 24 août, le tribunal de commerce de Paris a décidé de confier à la société française de distribution numérique Believe la reprise de l’activité de production et d’édition musicale du label Naïve. Un appel d’offres avait été lancé après le placement en redressement judiciaire de Naïve, le 9 juin.

Sur la porte de mon bureau, j’ai apposé un très beau portrait de Beethoven qui déclare : « Ça leur plaira bien un jour. » Mon ambition, pour Naïve, c’était, par une grande rigueur éditoriale, d’éditer et de produire des œuvres dont le commun dénominateur était l’émotion qu’elles me procuraient et de peut-être la partager avec le public. Réaliser mon rêve : produire tous les genres de musique, variété française « chic », pop, rock, classique, jazz…

C’était aussi éditer des livres, produire des images. Naïve est ainsi devenu, en quelques années, le symbole de la diversité culturelle en France, en Europe et dans le monde. En tant que fondateur et ex-président, j’assume pleinement l’échec financier, douloureux pour les cofondateurs qui m’ont fait confiance, les salariés qui ont perdu leur emploi et les artistes qui ont souffert de la disette financière.

Modèle dépassé J’ai moi-même investi 5,9 millions d’euros dans la société. Je perds tout, certes, mais j’ai beaucoup appris. J’ai aussi rencontré, produit, accompagné des artistes exceptionnels. La défaillance de Naïve n’est imputable ni à la crise du CD, ni à la piraterie sur Internet. Elle est due à la difficulté, voire à l’impossi...

Retrouvez cet article sur LeMonde.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant