Il faut « profiter » de la baisse des actions survenue la semaine dernière (Cholet Dupont)

le , mis à jour le
9

Cholet Dupont affiche son optimisme sur les actions européennes pour la fin d'année et le premier semestre 2016.
Cholet Dupont affiche son optimisme sur les actions européennes pour la fin d'année et le premier semestre 2016.

Les marchés boursiers ont été chahutés en fin de semaine dernière lors des annonces de Mario Draghi, jugées décevantes. Pour Vincent Guenzi, directeur de la stratégie d’investissement chez Cholet Dupont, il faut profiter de ce creux pour acheter à bon compte.

« La déception causée par les annonces de la BCE sera temporaire. Il faut en profiter (…). Cela constitue à nos yeux une opportunité d’achat ». Tel est le mot d’ordre chez Cholet Dupont, alors que « le relèvement des perspectives de croissance en Europe et la stabilisation en Chine auront un effet positif » dans les semaines et mois à venir, estime la société de gestion.

La BCE « conserve des munitions »

Côté européen, après la déception qu’elle a provoqué jeudi dernier, la BCE pourrait de nouveau être une source de bonnes surprises dans les mois à venir. « La BCE a visiblement conservé des munitions en n’allant pas au bout des attentes des investisseurs », relève Vincent Guenzi. Sous-entendu : la Banque Centrale européenne peut encore en faire davantage si nécessaire.

Ce sous-entendu est d’autant plus clair que Cholet Dupont prévoit une reprise de la tendance baissière de l’euro face au dollar dans les mois à venir. « Sur le marché des devises, le dollar devrait s’approcher de la parité de 1 USD pour 1 EUR au 1er trimestre », affirme Vincent Guenzi. L’actuelle parité est de 1,08 USD pour 1 EUR.

Cette évolution de la parité pourrait également venir de la fameuse remontée des taux tant attendue de la part de la Fed la semaine prochaine, et non pas forcément d’une accélération de la politique monétaire accommodante de la BCE. « La remontée des taux de la FED parait inéluctable après les dernières déclarations de sa Présidente », relève Vincent Guenzi.

Quelle qu’en soit la source, la baisse de l’euro pourrait être un facteur positif pour la compétitivité des produits européens sur le marché mondial.

Les indicateurs chinois s’améliorent

Quant à l’économie chinoise, plusieurs publications sont attendues dès cette semaine, à savoir les statistiques mensuelles du commerce extérieur ainsi que les statistiques mensuelles de l’inflation.

Comme indiqué en matinée, ces deux statistiques sont attendues en territoire négatif (inflation attendue en baisse de -0,1% sur un mois et commerce extérieur en nette contraction sur un an), mais la tendance est clairement à l’amélioration après la nette dégradation de l’été dernier. La confirmation de ce retour au calme pourrait être un facteur positif pour la confiance des investisseurs.

Objectif 4.900 points sur le CAC40 pour la fin d’année

En conséquence, Vincent Guenzi s’attend à une tendance haussière sur les indices boursiers dans les semaines et mois à venir. Un rebond a déjà été entamé lundi 7 décembre sur l’ensemble des indices européens, mais ce mouvement s’est trouvé limité du fait d’une rechute du pétrole.

Cholet Dupont conserve l’objectif d’un CAC40 à 4.900 points au 31 décembre prochain, correspondant à une petite hausse de l’ordre de 3% à l’heure de la rédaction de ces lignes. Cet objectif de fin d’année est stable pour Cholet Dupont depuis plusieurs mois (relire l’analyse de novembre et d’octobre). La société de gestion n’envisage donc pas de véritable rallye boursier pour la fin d’année, même si la tendance devrait rester positive.

À plus long terme, l’optimisme est de mise. Cholet Dupont conserve ainsi un objectif de 5.400 points sur le CAC40 pour la mi-2016, soit une hausse de l’ordre de 13% au cours des 6 mois à venir. Le parcours ne devrait pas pour autant être celui d’un long fleuve tranquille : « 2016 sera encore une année de volatilité », envisage le directeur de la stratégie d’investissement de Cholet Dupont, alors que « les risques globaux n’ont pas disparu ».

Ces « risques globaux » désignent notamment « la situation très confuse en Syrie et en Irak », tandis que « la récession très prononcée en Russie et au Brésil devrait finir par s’atténuer ». Quant à l’économie américaine, il serait trop tôt pour envisager l'arrivée de celle-ci en « fin de cycle » économique. « Les déséquilibres habituels qui provoquent les récessions (inflation, taux trop élevés, excès de dettes, bulles financières) pourraient apparaitre plus tardivement et pas avant 2 ans », estime Vincent Guenzi en concluant son analyse sur cette dernière touche d'optimisme.

Xavier Bargue (redaction@boursorama.fr)

Retrouvez tous les articles de la rédaction de Boursorama dans la rubrique dédiée.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • dotcom1 il y a 12 mois

    Ne rien faire avant le 16/12, la Fed risque de monter ses taux et ca peut faire très mal

  • M4633794 il y a 12 mois

    Cholet dupont n'aura pas mon argent!

  • M4633794 il y a 12 mois

    @stricot "sauf actualite tres defavorable, comme d'hab les actions vont monter entre mi-decembre et fin janvier." Avec çà, on est bien avancé! MDR

  • jmlhomme il y a 12 mois

    Dire tout et son contraire releve de ceux qui ferait mieux de la fermer avant de l'ouvrir. Peut être bien que oui peut être bien que non... Cela veut dire, taisez vous si vous ne maitrisez rien. La bourse n'est pas un jeu. Elle est sensée se substituer à des banquiers qui ne jouent pas leurs roles pour des prix de service cohérents.

  • stricot il y a 12 mois

    Hahah! Vous avez du gagner beaucoup d'argent sur les marches comme ca...

  • pinoutt il y a 12 mois

    Si les gérants conseillent l'achat d'actions, il faut vendre!!!

  • stricot il y a 12 mois

    sauf actualite tres defavorable, comme d'hab les actions vont monter entre mi-decembre et fin janvier. Effectivement c'est le moment pour un rebond CT assez probable.

  • turtloo il y a 12 mois

    il faut surtout en profiter pour se barrer lol !

  • ccondem1 il y a 12 mois

    Il fallait pourtant profiter du rallye de fin d'année dès la fin novembre...