« Il faut prendre trois fois plus de risque qu'il y a 10 ans pour obtenir le même rendement.» Michel Juvet, économiste et associé de Bordier et Cie

le
0

Malgré les assouplissements monétaires des banques centrales, on n'arrive plus à générer une croissance forte, analyse l'économiste Michel Juvet. Sans la consommation des ménages, les Etats Unis seraient en récession. Ils amorcent une fin de cycle qui va intervenir fin 2017. Du côté de l'Europe, l'immobilisme prévaut car le calendrier des échéances électorales (Italie, Espagne, France et Allemagne) est dense. En termes d'allocations, il faut prendre trois fois plus de risque pour obtenir le même rendement. Face à cette situation il faut faire preuve de prudence et de patience et attendre que les valorisations se dégonflent sur les actions comme les obligations. Michel Juvet, économiste et associé de Bordier et Cie est l'invité de Direct Marchés, émission présentée par Fabrice Cousté. Copyright (c) 2016 www.TVFinance.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant