« Il faut mettre le paquet sur la maternelle » « Il n'y a pas de fatalité »

le
0

Engagé depuis plus de vingt ans dans la lutte contre l'illettrisme, Alain Bentolila vient de diriger l'ouvrage collectif « Apprendre à lire »*.

 

Comment devient-on illettré ?

ALAIN BENTOLILA. Le couloir de l'illettrisme, dans lequel certains se retrouvent enfermés très tôt, commence dès la maternelle, avec une inégalité très forte sur le plan du vocabulaire. A l'entrée au CP, les moins avancés culminent à 220 mots connus, quand d'autres dépassent les 1 300. Pour un enfant qui ne possède pas un lexique mental oral, le déchiffrage à l'écrit se fait à vide. Quelle que soit la méthode utilisée par l'enseignant, il aura des difficultés, qu'il risque de traîner jusqu'à l'âge adulte.

 

Est-il possible de casser ce cercle vicieux ?

Bien sûr. Il n'y a pas de fatalité. D'ailleurs, les pays du nord de l'Europe, ainsi que l'Allemagne et la Corée sont bien meilleurs que nous. Là-bas, le taux d'illettrisme plafonne à 3,5 ou 4 % de la population. En France, 11 % des plus de 15 ans ont de grosses difficultés de lecture et d'écriture, et sont incapables de lire un texte simple de plus de cinq lignes et d'en tirer une information, ou une action. C'est inacceptable pour la santé culturelle et économique de notre pays mais aussi sur le plan des valeurs. Laisser quelqu'un sur le bord du chemin de la lecture, incapable de raisonner, c'est le rendre vulnérable à des discours extrémistes.

 

Notre système éducatif est-il responsable de cet échec ?

Non. Il n'a pas décidé de fabriquer des crétins. Mais il ne se donne pas assez les moyens de fabriquer de l'intelligence. C'est au niveau de la prévention que le système pèche. Certes, l'Education nationale a pris ces dernières années des décisions utiles, comme le dispositif Plus de maîtres que de classes qui doit permettre d'aider plus spécifiquement les enfants en difficulté. Mais il faut aller plus loin.

 

C'est-à-dire ?

Il faut mettre le ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant