«Il faut accélerer la mutation de Veolia»

le
0
INTERVIEW - Antoine Frérot, PDG du groupe, explique dans un entretien au Figaro les raisons d'un vaste plan de cession d'actifs, d'économies.

LE FIGARO. - En mars, vous aviez confirmé votre plan stratégique. Vous présentez aujourd'hui un vaste programme de restructuration . Que s'est-il passé en quelques mois?

Antoine FRÉROT. - Il faut accélérer la mutation de Veolia vers un nouveau modèle. Les circonstances l'exigent. Notre stratégie n'a pas changé depuis trois mois: nous voulons retrouver la croissance rentable. Pour y parvenir, nous devons être plus sélectifs en nous concentrant sur des secteurs d'activité et des géographies bien ­choisis plutôt que de nous disperser, et dégager une capacité de man½uvre en cédant des actifs moins intéressants et en réduisant les coûts. Les premiers résultats sont là, mais sont insuffisants; il faut aller plus loin et plus vite. Le monde a changé depuis janvier. Les problèmes liés à la structure financière des collectivités locales et à la dette souveraine des pays d'Europe du Sud se sont aggravés. Ils dépriment l'économie et pèsent sur le pouvoi

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant