«Il faudra plus de fédéralisme budgétaire»

le
0
INTERVIEW - Huw Pill, chef économiste Europe de Goldman Sachs, s'attend à une aggravation de la crise économique au premier semestre 2012.

LE FIGARO. - Quelles sont vos prévisions pour l'année?

Huw PILL. - Le Produit intérieur brut de la zone euro devrait reculer de 0,8 % en 2012. Aucun pays ne sera immunisé même si l'Allemagne devait moins souffrir que les autres. Au premier semestre, il faut s'attendre à une aggravation de la crise économique et à des turbulences sur les marchés. Toutefois, en milieu d'année, la situation pourrait se stabiliser, si des mesures sont prises pour résoudre la crise de la dette européenne.

Comment la résoudre?

Les pays périphériques sont trop endettés. Tôt ou tard, l'Allemagne devra accepter d'accroître son soutien, que ce soit via le Fonds européen de stabilité financière ou le Mécanisme européen de solidarité. Mais les Allemands n'agiront qu'après avoir obtenu de l'Espagne et de l'Italie, notamment, l'assurance qu'ils appliqueront strictement leurs plans de rigueur. Il faudra aussi un plus grand fédéralisme budgétaire européen: la France devra donc renoncer à un

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant