«Il est urgent de relancer l'investissement locatif»

le
15
Jean-François Buet, président de la Fnaim. (© DR)
Jean-François Buet, président de la Fnaim. (© DR)

Nos politiques s’ingénient à répondre à des questions que personne ne se pose et à éluder les vraies interrogations. L’inflation législative et réglementaire est déjà préjudiciable en soi. Elle l’est encore plus quand les textes sont déconnectés de la réalité. Entre les pouvoirs publics et l’immobilier, l’incompréhension persiste et le marché s’en ressent. 

En cet été 2015, l’immobilier résidentiel a probablement touché le fond et pourrait reprendre vigueur, à condition que son principal moteur, le crédit à bas prix, ne lui fasse pas défaut. Or, l’évolution des taux d’intérêt, liée notamment à l’issue de la crise grecque, reste la grande inconnue. Début de reprise des ventes, fin de l’érosion des prix… Ce constat globalement vrai cache des disparités fortes entre régions, entre villes et même souvent entre centre-ville et périphérie. Et là où l’on sent le marché prêt à repartir, la prudence reste de mise tant cette reprise est fragile. Trop fragile pour résister à un nouveau coup dur.

Une progression des ventes encore fragile

1. Les transactions dans le parc existant

L’activité semble donner, au 1er semestre 2015, des signes de redémarrage. Le nombre de transactions, relativement stable depuis trois ans autour de 700.000, augmente à 707.000 sur les douze derniers mois. Il reste toutefois

Lire la suite sur le revenu.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • b.oupa le samedi 18 juil 2015 à 23:13

    Il faut favoriser les primo accédants, pas les propriétaires loueurs qui ne sont que des assistés à cause des APL.Suppression immédiate des APL et utiliser cet argent (18 mds) afin de construire de nouveaux logements, et la pénurie de logements sera résolue en quelques années.

  • pelochon le vendredi 10 juil 2015 à 10:41

    @M107412 : si les impôts n'étaient pas si élevés, il n'y aurait pas besoin de créer des carottes fiscales !!!!

  • M107412 le vendredi 10 juil 2015 à 09:53

    Ce qui est déconnecter de la réalité c'est la défiscalisation. L'endettement est de 100% La défiscalisation de l'investissement immobilière est le cancer des pays et l'apologie de la rente immobilière. Il faut favoriser les primo-accédants et pas la rente .

  • pelochon le vendredi 10 juil 2015 à 09:39

    Et je ne parle même pas du risque immense d'acheter avec un effort d'épargne à faire au long cours un bien en VEFA 20% au dessus de sa valeur qui dans les années qui viennent a toutes les chances de voir sa valeur vénale baisser de 20%, d'où une perte quasiment irrattrapable, quand bien même le dispositif fiscal permettrait 20% d'économie d'impôt. Une arnaque vous dis-je.

  • pelochon le vendredi 10 juil 2015 à 09:31

    Pour ma part, hors de question d'investir à nouveau dans l'immobilier locatif. Entre la taxe foncière abusive, les charges de copro, l'usine à gaz pour la déclaration fiscale et le risque de redressement qui va avec, les travaux à prévoir, les locataires qui dégradent ou ne paient pas ou trichent dans leur dossier, le risque de plafonnement des loyers, les surcoût à l'achat, et un rendement locatif net qui ne dépasse pas les 3% quand tout va bien, il y a de quoi rire et fuir !!

  • M1945416 le vendredi 10 juil 2015 à 07:41

    oups Fnaim

  • M1945416 le vendredi 10 juil 2015 à 07:37

    je suis passé par une agence qui adhérait a la faim pour l'achat de mon premier bien immo, pour plus de sécurité , et ben ils ont essayer de me rouler , le bien qui me plaisait et ou j'avais signer le compromis avait un sérieux pb, mais l'agence a tout fait pour que je le remarque pas , quand j'ai contacté la Fnaim rien a faire, pas de réponse , malgré mes coups de fils et lettres recommandé.. alors bon la Fnaim …

  • boutev le vendredi 10 juil 2015 à 07:12

    Baissez les taxes sur les plus values, indexéz les sur l'inflation, réduisez la durée de franchise, et j'achèterai un appartement à mettre en location,En attendant, je place dans les valeurs mobilières, et le déficit en logements augmente.

  • sbedier le jeudi 9 juil 2015 à 18:42

    il faur arreter les aides si les prix de l immo baissent les gens vont pouvoir acheter .. les prix sont trop haut en ce moment… les aides permettent aux promoteurs d encaisser

  • gnapi le jeudi 9 juil 2015 à 18:36

    La Fnaim est sur un modèle dépassé. Il aurait fallu qu'on ignore les trop nombreux écarts des agences et des syndics. Qu'on ignore leur tarification déconnectée de la réalité. Et qu'on soit dans un pays à économie libre. Dernièrement les lois on renforcé le caractère philantropique d'être bailleur. Comme forme de mécénat il y a plus simple et moins risqué juridiquement.