Il est temps de s'intéresser aux convertibles

le
2
Pour Tarek Saber, les obligations convertibles constituent une sorte de pont entre les marchés obligataires et les marchés d'actions. (© Fotolia)
Pour Tarek Saber, les obligations convertibles constituent une sorte de pont entre les marchés obligataires et les marchés d'actions. (© Fotolia)

Si vous avez redéfini vos résolutions d’investissement pour 2016, vous n’êtes pas le seul. Le début de l’année est une période idéale pour passer votre portefeuille de placements en revue. Pourquoi les obligations convertibles ne feraient-elles pas partie des bonnes résolutions d’un investisseur ?

Je ne comprends pas pourquoi les obligations convertibles restent négligées par tant d’investisseurs. J’ai toujours été étonné par le manque de curiosité à l’égard de cette classe d’actifs, surtout si l’on considère ses excellentes performances historiques. En effet, les obligations convertibles offrent en moyenne les rendements ajustés pour le risque les plus élevés de toutes les catégories d’actifs traditionnelles. Personne ne peut remettre en question les qualités de diversification des obligations convertibles.

Un véhicule idéal pour faire face à l’incertitude

Plusieurs publications récentes soutiennent que les obligations convertibles sont chères. Je peux leur rétorquer que la plupart des classes d’actifs traditionnelles sont actuellement chères. Quels critères sont retenus pour affirmer qu’elles sont surévaluées, alors que nous nous trouvons en terrain inconnu ? La définition de la surévaluation me pose problème.

Les obligations convertibles constituent un véhicule idéal pour faire face à l’incertitude étant donné qu’elles ont bien performé au cours de nombreux

Lire la suite sur le revenu.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • stricot il y a 10 mois

    Wow... Ou comment encourager les gens a acheter quelque chose qu'ils ne comprennenet pas au moment ou c'est le plus cher... Forcement, avec des taux d'interet proches de 0% et qui donc ne peuvent plus vraiment baisser, les obligations qui ont monte sur ces dernieres annees ne peuvent plus gagner en valeur, uniquement en perdre si les taux remontent. Donc une oblig 5% est vendue avec 5% de premium, laissant bon espoir de gagner presque zero par an. Franchement, un conseil pareil faut oser.

  • titresyl il y a 10 mois

    ils sont très forts nos financiers pour nous piquer le pognon .....