«Il est plus facile d'ouvrir une crèche confessionnelle qu'une crèche laïque »

le
0
INTERVIEW - Présidente de SOS-Racisme depuis juillet 2012, Cindy Leoni explique au Figaro pourquoi l'association soutient la crèche Baby-Loup dans l'affaire de la salariée voilée.

Pourquoi l'association SOS-Racisme soutient-elle Baby-Loup? Elle approuve donc le licenciement de la salariée voilée?

Cindy LEONI - SOS-Racisme s'est positionné sur la question de Baby-Loup parce qu'il s'agit d'une structure qui touche la petite enfance et qui vient en compensation de l'État en raison du nombre de places de crèche très largement insuffisantes dans notre pays. La France est dans une situation ubuesque. D'un côté, la loi de 2004 sur les signes religieux dans les écoles publiques restreint le port de signes religieux. De l'autre, il n'existe aucun texte du même genre pour les enfants de zéro à trois ans alors que c'est justement à cet âge que se jouent les bases qui vont établir les consciences.

Pourquoi défen...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant