Il élèvait des scorpions dans son appartement

le
2
À Carpentras, un quadragénaire avait commencé un élevage de scorpions sans aucune autorisation. La police et les services vétérinaires ont été prévenus par le propriétaire du logement.

Combien d'hommes faut-ils pour arrêter une famille de scorpions en mouvement vivant en appartement? Beaucoup. Lundi après-midi, le locataire d'un appartement à Carpentras (Vaucluse) a vu débarquer chez lui la police, les pompiers, un vétérinaire de la direction départementale de la protection des populations (DDPP) spécialiste du code de l'environnement, et un expert de l'Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage. Il hébergeait en toute illégalité cinq scorpions, achetés sur Internet, et c'est son propriétaire qui avait alerté le Tribunal de grande instance.

«On ne savait pas trop ce qu'on allait trouver» explique au Figaro le service santé et protection animale de la DDPP. Le propriétaire, qui avait «un peu peur» avait parlé de «plusieurs terrariums et d...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • brinon1 le mercredi 16 jan 2013 à 16:57

    un traitement dans un établissement de santé semble incontournable

  • C177571 le mercredi 16 jan 2013 à 16:54

    IL vaut mieux élever des scorpions que des pitbulls!