«Il aurait été important que Hollande vienne au congrès des maires»

le
0
INTERVIEW - Jacques Pélissard est le président de l'Association des maires de France. Il estime que le projet sur la décentralisation «s'attaque à la liberté des communes».

LE FIGARO. - Les maires vont-ils avoir du mal à mettre en œuvre la réforme des rythmes scolaires?

Jacques PÉLISSARD. - Les maires sont inquiets de cette réforme de Vincent Peillon. Ils ont peur d'avoir du mal à trouver des animateurs ou les locaux nécessaires pour les activités périscolaires. Ils sont tendus vers l'intérêt de l'enfant, mais préoccupés par les récits des communes qui ont déjà mis en œuvre la semaine de quatre jours et demi en 2013, et qui parlent d'enfants fatigués par les nouveaux rythmes. Seuls 4000 maires, représentant 20 % des élèves, sont passés à la réforme cette année. Ce qui montre les réticences de l'immense majorité des maires sur cette nouvelle organisation de la semaine scolaire.

Demandez-vous l...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant