Il a vu New York le premier

le
0

La Transat anglaise est revenue à François Gabard, qui disputait là pour sa toute première course en solitaire sur un trimaran. Une sacré performance qui le place aux côtés des plus grands.

Il n’y aura pas eu de suspense dans cette Transat anglaise version 2016. Parti le 2 mai de Plymouth, François Gabard a dominé l’épreuve de la tête et des épaules, ralliant New York dans la nuit de mardi à mercredi (0h24’39, heure française) en 8 jours et 8h54’39. Une sacrée performance pour le skipper de la Macif qui disputait là sa première course en solitaire en trimaran et profite de sa réussite actuelle « C’est sûr que sportivement, depuis quelques années, les résultats s’enchainent bien, j’en suis très heureux. » Car, s’il rejoint au palmarès de la Transat anglaise des marins français prestigieux comme Eric tabarly, Michel Desjoyaux ou Loïck Perron, Gabart surfe actuellement sur la vague, lui qui a déjà remporté il y quelques mois la Transat Jacques Vabre, aux côtés de Pascal Bidégorry. Une forme actuelle qui le pousse à voir plus loin, comme il l’a annoncé à New York, où il est arrivé le premier. « La prochaine étape sera le record de l’Atlantique, qui est là aussi un exercice assez extrême, ça va être génial à vivre. » Qu’on se le dise : François Gabard a soif de records.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant