Ikea va multiplier ses centres commerciaux pour les louer

le
0

Le numéro un mondial de l’ameublement est prêt à investir 3 milliards d’euros pour construire de nouveaux centres commerciaux dans les 7 ans à venir et les louer au prix fort à diverses enseignes.

Voir ses meubles installés dans tous les intérieurs de la planète ne suffit plus à Ikea. Le géant suédois de l’ameublement se rêve désormais en important propriétaire louant ses centres commerciaux à diverses enseignes. Ikea Group prévoit ainsi d’investir jusqu’à trois milliards d’euros dans la construction de nouveaux centres commerciaux au cours des cinq à sept prochaines années, afin de tirer profit de l’engouement exercé par ses magasins pour toucher de nouveaux revenus locatifs.

Le groupe a créé l’an dernier des Ikea Centres, un concept regroupant hors des villes ses enseignes et ses parkings connexes autour d’une nouvelle activité d’immobilier commercial, bien loin de son cœur de métier historique, les meubles en kit bon marché. John Tegner, le patron de cette division estime que les centres commerciaux stimulent la fréquentation des enseignes du groupe en attirant davantage de monde, tout en fournissant à Ikea des revenus locatifs et des actifs qui ont pris de la valeur.

Chine et Russie, cibles prioritaires

L’enseigne compte tirer le meilleur parti du passage des 716 millions de visiteurs qu’elle a enregistré dans ses 318 magasins (sur l’exercice clos en août dernier). Plusieurs enseignes de la grande distribution comme le français Carrefour ont utilisé cette stratégie par le passé mais elle n’a pas toujours été couronnée de succès en raison de la désaffection des consommateurs en Amérique du Nord et en Europe pour les centres commerciaux au profit des magasins de proximité et des sites en ligne.

Le groupe suédois entend cependant déployer ses Ikea Centres dans tous ses marchés, principalement en Chine et en Russie, où les centres commerciaux ne servent pas qu’à faire du shopping mais sont aussi des lieux de rencontre et d’échange. Depuis l’ouverture en 2001 du premier centre commercial d’Ikea, le groupe a ouvert 58 centres commerciaux et parkings décentrés dans 13 pays d’Europe et depuis l’an dernier également en Chine.

Le portefeuille immobilier du groupe a augmenté en valeur pour atteindre neuf à dix milliards d’euros, faisant d’Ikea l’une des dix principales foncières immobilières dans le monde derrière les français Klepierre et Unibail-Rodamco, l’australien Westfield, l’américain Simon Property et le chinois Dalian Wanda.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant