Ikea lance la production de 30.000 abris en kit pour les camps de réfugiés

le
0

VIDÉO - Le géant suédois du mobilier a déjà testé ces maisons en Iraq et en Ethiopie. D'une surface de 20m², elles peuvent accueillir cinq personnes et ont une durée de vie dix fois supérieure aux tentes classiques.

La production vient tout juste de démarrer! La firme suédoise Ikea via sa fondation philanthropique a annoncé qu'elle allait fournir 30.000 abris provisoires au Haut Commissariat pour les réfugiés des Nations unies (UNHCR). Dès cet été, 10.000 de ces abris en kit devraient être livrés. Fabriquées conjointement par le Haut-Commissariat et Better Shelter, une entreprise à but non lucratif issue de la fondation Ikea, ces structures seront mises à disposition des réfugiés de guerre ou de catastrophes naturelles.

4 heures: c'est le temps qu'il faudra aux humanitaires pour monter la maison en kit. Livrée dans des cartons plats et avec une notice, comme le veut la coutume chez Ikea, cette maison dispose d'une structure métallique remplie de polymère léger. L'ensemble protégera de la chaleur avec un toit réfléchissant utilisable si besoin mais pourra aussi fournir chaleur et électricité à ses occupants grâce à un panneau solaire.

20m² pour 1060 euros

Avec une surface modulable de 20m², cet abri peut accueillir cinq personnes maximum. Son coût? 1150 dollars (1060 euros) par unité, une facture qui devrait passer sous la barre des 1000 dollars (920 euros) avec la montée en puissance de la production.

Mais ce qui a surtout séduit les Nations unies c'est la longévité de cet abri provisoire: 3 ans, soit dix fois plus que les tentes actuellement utilisées dans les camps de réfugiés. Une solution qui se révèlera donc moins coûteuse et plus écologique à long terme. Depuis 2013, des prototypes ont été testés et améliorés auprès de 40 familles de réfugiés en Iraq et en Ethiopie.

Selon Johan Karlsson, responsable du développement de Better Shelter: «Il y a environ 53,5 millions de réfugiés et déplacés dans le monde, c'est donc une simple goutte d'eau dans l'océan.» Si les premiers exemplaires seront livrés à des camps de réfugiés en Iraq, Johan Karlsson annonce vouloir tripler la production de ces abris au cours des trois prochaines années et élargir leur diffusion. Ces abris ne constituent pas le premier projet humanitaire de la fondation Ikea. Depuis 2011, elle finance notamment au Kenya, un projet d'amélioration des conditions de vie dans les camps de réfugiés auprès du haut commissariat pour les réfugiés.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant