IG Metall réclame des hausses de salaires de 5,5% en Allemagne

le
1
IG METALL RÉCLAME DES HAUSSES DE SALAIRES DE 5,5% EN ALLEMAGNE
IG METALL RÉCLAME DES HAUSSES DE SALAIRES DE 5,5% EN ALLEMAGNE

FRANCFORT (Reuters) - IG Metall, le principal syndicat d'Allemagne, a annoncé mardi qu'il demanderait des augmentations de salaires allant jusqu'à 5,5% l'an prochain pour les 3,7 millions de salariés des secteurs de la métallurgie et de la construction mécanique.

Malgré le contexte de croissance faible et de pressions sur les prix inexistantes, le syndicat fait valoir que l'économie allemande est suffisamment robuste pour encaisser de telles revalorisations. Les principaux instituts économiques allemands prévoient une croissance de 1,3% cette année puis de 1,2% en 2015.

"Les entreprises ont les moyens et cela permettrait aux employés d'obtenir une part équitable et méritée du développement économique. C'est en outre une nécessité urgente pour renforcer la demande intérieure", a déclaré le patron d'IG Metall, Detlef Wetzel, lors d'une conférence de presse.

Il a souligné que cette position était aussi celle de la Bundesbank, la banque centrale allemande, dont le président s'était prononcé en juillet en faveur d'accords salariaux supérieurs à l'inflation dans certains secteurs.

Les accords salariaux en Allemagne sont généralement bien inférieurs aux revendications initiales d'IG Metall. L'an dernier, le syndicat avait réclamé une augmentation de 5,5% également sur 12 mois, avant d'accepter un accord sur 20 mois avec une revalorisation en deux temps, d'abord de 3,4% puis de 2,2%.

Le syndicat demande également le déblocage de fonds pour la formation professionnelle et de meilleures conditions de travail pour les seniors à temps partiel dans le cadre des négociations salariales à venir.

(Georgina Prodhan, Véronique Tison pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • noterb1 le mardi 11 nov 2014 à 13:42

    "Les entreprises ont les moyens et cela permettrait aux employés d'obtenir une part équitable et méritée du développement économique" ils se croient au 20eme siècle ! c'est une idéologie ringarde . Aujourd'hui c'est tout pour les riches d'où l'explosion des grandes fortunes .