iDTGV lance le train en illimité pour 60 euros par mois

le , mis à jour à 19:18
1

VIDÉO - Grâce à un abonnement mensuel à 59,99 euros, 10.000 voyageurs pourront prendre le train aussi souvent qu'ils le désirent sur les lignes iDTGV. Une liberté qui n'est pas sans contraintes.

Un abonnement mensuel pour un nombre illimité de voyages en train. Vous en avez rêvé? iDTGV l'a fait. À l'occasion des 10 ans d'iDTGV, l'opérateur de la SNCF a annoncé ce mercredi le lancement d'iDTGVMAX, un service à 59,99 euros par mois permettant de voyager autant qu'on le désire sur les lignes iDTGV. Seuls les plus rapides pourront en bénéficier: iDTGVMAX est pour l'instant limité à 10.000 abonnés et un quart des cartes a déjà été écoulé.

Après avoir souscrit un abonnement sur le site dédié, l'utilisateur n'a plus qu'à réserver sa place sur le(s) trajet(s) de son choix via l'application mobile iDTGVMAX, pour se voir garantir une place assise même s'il n'a plus besoin de billet -sa carte d'abonné suffit. Il a la possibilité de réserver une place jusqu'à cinq heures avant son départ, dans la limite des sièges disponibles. Une voiture par train concerné sera exclusivement dédiée aux «MAXtrotters», soit une quarantaine de places.

L'offre fonctionne sur les lignes iDTGV, dont le temps de voyage est supérieur à trois heures, desservant principalement la Bretagne, le Sud et les Alpes en période de vacances scolaires. Bémol: l'offre ne permet pas de voyager avec ses proches, puisque l'abonnement est nominatif (un utilisateur ne peut pas réserver plusieurs places en son nom dans un même train) et que le MAXtrotter ne peut voyager que dans la rame qui lui est réservée... inaccessible aux voyageurs hors abonnement. Pas de voyages en couple, en famille ou entre amis donc.

Une communauté de «MAXtrotters»

La SNCF souhaite ainsi créer une «communauté» de voyageurs, les MAXtrotters. Pour cela, les 10.000 chanceux qui bénéficieront d'un abonnement ont accès à un espace dédié dans leur application, dans lequel ils peuvent donner leurs impressions sur leurs voyages mais aussi organiser des rencontres avec d'autres MAXtrotters, qu'ils peuvent ensuite noter, à la manière des sites de covoiturage.

Pour l'instant cantonné à 10.000 voyageurs, iDTGVMAX constitue un test, qui pourrait être ensuite élargi si l'opération s'avère être un succès. «L'engagement est de douze mois, nous ferons ensuite un bilan pour savoir si le service a vraiment été utile aux voyageurs et ce qu'ils en ont pensé», tempère un porte-parole de la SNCF. Les internautes se sont cependant déjà rués sur le site de réservation, qui connaissait quelques problèmes techniques mercredi après-midi.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • heimdal le jeudi 29 jan 2015 à 08:11

    Tout pour le TGV et rien pour les lignes locales :Heureusement les bus arrivent et vont obliger la SNCF a revoir sa politique .