IDI: Résultats 2011

le
0

ANR STABLE ET DIVIDENDE INCHANGÉ

POURSUITE D’UNE STRATÉGIE D’INVESTISSEMENT PRUDENTE

ET BONNES OPPORTUNITÉS DE CESSIONS

§  ANR STABLE MALGRÉ UN ENVIRONNEMENT ÉCONOMIQUE DIFFICILE

Sur l’exercice 2011, l’ANR (Actif Net Réévalué) par action(1) du Groupe IDI est quasiment stable à -0,5 % (dividende compris) et s’établit à 37,52 € au 31 décembre 2011. Sur l’exercice le Groupe IDI affiche un bénéfice net global part du groupe de 11,3 millions d’euros.

Ces bonnes performances réalisées dans un contexte économique incertain et de chute des marchés boursiers, s’expliquent par les plus-values nettes réalisées sur la cession de participations anciennes et la bonne résistance du portefeuille. Parallèlement, le Groupe enregistre la baisse, toutefois limitée, des actifs cotés.

(1)      plus représentatif que le résultat net par action au regard de l’activité du groupe IDI et des règles comptables applicables.

§  DIVIDENDE

Il sera proposé à la prochaine Assemblée Générale du Groupe la distribution d’un dividende de 1,15 € par action, stable par rapport à celui versé en juillet 2011. Ce dividende est conforme à l’objectif du Groupe d’une distribution de dividende de 3 % de l’ANR par action. Le Groupe IDI qui surperforme sur longue période les indices boursiers et ses pairs, a ainsi offert à ses actionnaires un rendement annuel, dividendes réinvestis, de 14,29% depuis l’introduction en bourse en 1991, soit un multiple de près de 15 en 20 ans.

§  POURSUITE D’UNE STRATEGIE D’INVESTISSEMENT PRUDENTE ET REALISATION DE CESSIONS DE PARTICIPATIONS ANCIENNES DANS DE TRES BONNES CONDITIONS

L’année 2011 a été marquée par une très grande sélectivité dans la politique d’investissement du Groupe. En revanche, l’IDI a su saisir des opportunités intéressantes de cessions de participations minoritaires anciennes comme SFPI, spécialiste des biens d’équipements pour le bâtiment et l’industrie, Top Info (distribution de micro-informatique) et Arthus Bertrand (médailles et joaillerie) pour un montant total de 69 millions d’euros dégageant 25,1 millions d’euros de plus-values par rapport aux prix d’acquisition.

Fin 2011, la trésorerie brute disponible de l’IDI (hors trésorerie des filiales) s’élève à 48,4 millions d’euros auxquels s’ajoutent 29,3 millions d’euros d’actifs financiers liquides.

Christian Langlois-Meurinne, Président du Groupe IDI déclare : « 2011 a été marquée par de fortes turbulences macro-économiques. Dans ce contexte chahuté, l’IDI affiche des performances satisfaisantes qui démontrent la solidité de son portefeuille et la pertinence de ses choix stratégiques. En 2012, nous entendons privilégier les opérations de cessions. Notre stratégie d’investissement restera quant à elle délibérément prudente. Nous continuons à être à l’affut des opportunités intéressantes qui pourraient se présenter mais ferons preuve d’une grande sélectivité afin d’utiliser au mieux nos capitaux disponibles. »

§  ACTIVITE 2011

Au cours de l’exercice, l’IDI a continué à concentrer ses efforts sur la gestion et le suivi de son portefeuille.

Parallèlement, l’IDI a approfondi un nombre important d’opportunités d’investissements tout en continuant à privilégier son approche très sélective et prudente des dossiers.

Les investissements et les cessions

Le Groupe a investi 5,4 millions d’euros en private equity France, et 12,1 millions d’euros dans les pays émergents, directement ou au travers d’IDI Emerging Markets afin de bénéficier de leur forte croissance. L’IDI a par ailleurs effectué 7,5 millions d’euros de placements financiers liquides.

Les cessions se sont élevées à 69 millions d’euros, dégageant 25,1 millions d’euros de plus-values (par rapport au prix d’acquisition). Elles ont porté sur des participations de private equity France parfois anciennes à hauteur de 43,2 millions d’euros favorisant un rajeunissement du portefeuille et, dans une moindre mesure, dans les pays émergents (11,8 millions d’euros) et dans les placements financiers (14 millions d’euros).

Afin d’améliorer la lisibilité de son activité, le Groupe IDI a entamé une réorganisation de ses actifs. Il a ainsi regroupé, fin 2011, au sein d’un holding toutes les participations minoritaires.

Idinvest Partners

Du côté d’Idinvest Partners, l’année a été marquée notamment par la reprise des activités et des équipes d’Oddo Private Equity. Le réseau de partenaires d’Idinvest Partners pour la partie capital croissance au premier rang desquels figurent Allianz mais aussi La Banque Postale et HSBC, a été étendu en 2011 aux conseillers en gestion de patrimoine d’Oddo et Cie, à BNP Paribas, à Legal & General et à Groupama. Pour la partie fonds de fonds, la levée de fonds d’Idinvest Private Debt a remporté un réel succès puisque l’objectif d’origine (250 millions d’euros) a été dépassé (275 millions d’euros levés).

Selon l’indicateur Chausson Finance, Idinvest Partners figure régulièrement parmi les 3 premières sociétés de gestion françaises ayant réalisé le plus d’investissements dans les entreprises de croissance en Europe. Au premier semestre 2011, Idinvest Partners était classée 1ère avec 46 millions d’euros investis.

Idinvest Partners a reçu pour la 2nde fois en cinq ans le prix de la meilleure équipe de capital risque décerné par le magazine Private Equity Magazine (2007 et 2012).

IDI Emerging Markets

L’année 2010 avait été marquée par la création de deux compartiments au sein d’IDI Emerging Markets : IDI EM I et IDI EM II. En 2011, ces deux compartiments ont enregistré une augmentation des retours, portés par la croissance des marchés asiatiques et brésilien.

IDI Emerging Markets, qui a continué à mener une stratégie pertinente d’investissements de préférence axés sur la croissance de la demande domestique de ces marchés, a donc pu bénéficier de leur dynamisme :

-              le portefeuille d’IDI EM I est entré dans sa période de maturité et a reçu des distributions qui ont généré en 2011 un multiple d’investissement net de 2,8x, soit un TRI de 27 % ;

-              IDI EM II, dont le tour de table s’est clôturé en juin 2011, a d’ores-et-déjà été engagé à 72 % dans 6 participations (Chine, Inde, Brésil).

§  FAITS SIGNIFICATIFS DEPUIS LE 1ER JANVIER 2012 ET PERSPECTIVES 2012

Au début de l’année 2012, l’IDI a investi près de 20 millions d’euros dans Emeraude International, société basée à Paris réalisant plus de 300 millions d’euros de chiffre d’affaires, leader de la distribution de polymères en Afrique qui connaît une forte croissance sur le marché asiatique. Cette opération n’a entrainé aucun endettement supplémentaire permettant à Emeraude International de poursuivre une politique de croissance ambitieuse. Le profil d’Emeraude International s’intègre parfaitement dans un des axes stratégiques de l’IDI qui a pour objectif d’investir dans des entreprises européennes positionnées sur les marchés émergents à fort potentiel de croissance, tout en visant également des acquisitions.

Idinvest Partners a investi dans plusieurs entreprises européennes de croissance  : Cyber Group Studios, Leetchi, Grand Cru et Altema. Idinvest Partners a également lancé le FCPR Idinvest Private Value Europe, un fonds diversifié de private equity, orienté sur la dette, le 1er en Europe à destination des institutionnels mais aussi des particuliers.

IDI Emerging Markets envisage de lever un troisième véhicule en 2012 avec une stratégie identique à celle menée pour les compartiments précédents.

La valeur des actifs de l’IDI n’a pas marqué d’évolution significative au cours du 1er trimestre 2012, et l’ANR au 31 mars 2012 s’élève à 291,3 millions d’euros, soit 37,72 euros par action (soit +0,5 % par rapport au 31/12/2011).

§  ASSEMBLEE GENERALE

L’assemblée générale annuelle des actionnaires se tiendra le 20 juin 2012 à 10h au siège social.

§  RECAPITULATIF DES PRINCIPAUX INDICATEURS

Le Conseil de Surveillance du Groupe IDI s’est réuni le 24 avril 2012 et a examiné les comptes de l’exercice 2011.

Les comptes ont été audités et certifiés par les Commissaires aux Comptes.

Résultats consolidés (en millions €)

2009

2010

2011

Résultat d’exploitation

-7,4

-3,6

-2,0

Résultat sur opérations en capital (1)

15,0

70,4

13,9

Résultat financier (2)

2,5

3,7

7,2

Impôts (3)

6,8

-0,5

-0,2

Résultat net global part du Groupe (4)

22,4

69,8

11,3

Bilan (en M€)

Fonds propres consolidés (part du Groupe)

230,8

300,2

302,2

Total des capitaux propres consolidés

280,8

389,8

399,2

Trésorerie nette (5)

27,8

19,3

58,2

ANR (en M€) et ANR par action (en €)

ANR (M€)

230,8

300,2

289,7

ANR par action (en € avant dividende) (6)

29,79

38,87(7)

37,52

(1) (2) (3) et (4) : S’agissant des résultats consolidés, le résultat sur opérations en capital est positif de 13,95 M€ en 2011 : 26,2 M€ de plus-values nettes consolidées, 5,1 M€ de dotations nettes de provisions et 7,1 M€ de variation de « juste valeur » du portefeuille. Le résultat financier est positif de 7,2 M€ (7,7 M€ de produits du portefeuille et -0,5 de charges nettes de trésorerie). Les impôts sont de -0,2 M€. Le résultat net global part du Groupe inclut la variation de la juste valeur passant directement par les capitaux propres.

(5) La trésorerie nette correspond à la trésorerie (VMP et cash disponible) déduction faite des dettes financières du Groupe.

(6) l’ANR au 31 décembre 2011 (289,7M€) est égal aux capitaux propres consolidés part du Groupe, soit 302,2 M€, figurant au bilan consolidé desquels est retraité l’écart (12,5M€) entre la part du Groupe dans l’évaluation des actifs consolidés ou contrôlés en valeur de marché et le pourcentage de la situation nette part du Groupe ressortant de la consolidation par intégration globale de ces actifs. L’ANR est ventilé entre : la part du commandité, telle que calculée régulièrement par Associés en Finance, (20,5 M€) et la part des commanditaires (269,24 M€). Ce dernier montant est divisé par le nombre d’actions existantes diminué du nombre d’actions IDI détenues en autocontrôle fin 2011 (soit 7 221 562 – 45 792 = 7 175 770). Cela conduit à 37,52 € par action.

(7) Le montant est avant dividende de l’exercice 2011. Après distribution du dividende versé en juillet 2011, l’ANR par action s’élève à 37,72€

Les Fonds gérés s’établissent fin 2011 à 3,422 milliards d’euros se décomposant en (i) 399,2 millions d’euros de capitaux propres consolidés (302,2 millions d’euros part du groupe et 97 millions d’euros part des minoritaires) et (ii) en 3,023 milliards d’euros de fonds tiers (3 milliards d’euros par Idinvest Partners et 23 millions d’euros au titre de la quote-part de fonds tiers dans le FCPR IDI Mezzanine).

Contact investisseurs :

Contacts presse :

Tatiana Nourissat

Anne-France Malrieu (Image Sept)

Tél. : + 33 1 55 27 80 00

Tél. : + 33 1 53 70 74 66

E-mail : t.nourissat@idi.fr

E-mail : afmalrieu@image7.fr

Anne-Charlotte Créach (Image Sept)

Tél. : + 33 1 53 70 94 21

E-mail : accreach@image7.fr

A propos de l’IDI

Créé en 1970, le Groupe IDI est une société d’investissement cotée spécialisée dans les entreprises du mid market. Historiquement investisseur pour compte propre en France, le Groupe a également développé une activité de gestion pour compte de tiers, avec une présence forte dans l’investissement en fonds de fonds de Private Equity dans les pays émergents principalement en Chine, en Inde et au Brésil (Idi Emerging Markets) ainsi que dans les fonds de fonds de Private Equity en Europe et le capital risque (Idinvest Partners). Avec Idinvest Partners, le Groupe IDI gère environ 3,4 milliards d'euros.


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant