ICE confirme envisager une offre d'achat sur LSE Group

le , mis à jour à 13:40
0
 (Actrualisé avec communiqué de Deutsche Börse, cours) 
    1er mars (Reuters) - L'opérateur américain de Bourses et de 
chambres de compensation Intercontinental Exchange  ICE.N  (ICE) 
a confirmé mardi envisager une offre d'achat sur London Stock 
Exchange Group  LSE.L  (LSE), qui viserait à contrer le projet 
de rapprochement entre le britannique et l'allemand Deutsche 
Börse  DB1Gn.DE .  
    Le LSE et Deutsche Börse ont annoncé la semaine dernière 
qu'ils poursuivaient des discussions approfondies en vue d'une 
fusion, leur troisième projet dans ce sens après deux échecs ces 
dernières années.   
    Le LSE, dont la capitalisation boursière atteignait lundi 
9,3 milliards de livres (11,95 milliards d'euros), gagnait 8,4% 
à 2.903 pence mardi à la mi-séance après avoir inscrit un 
nouveau record historique à 2.914p. 
    A Francfort, l'action Deutsche Börse était pratiquement 
inchangée à 76,22 euros après un pic à 77,90 euros. Le groupe 
est valorisé près de 14,9 milliards d'euros.  
    Dans un communiqué, ICE a confirmé "envisager de faire une 
offre" sur LSE Group, tout en précisant ne pas pouvoir certifier 
qu'une offre sera bel et bien présentée.  
    Le LSE et Deutsche Börse ont l'un et l'autre pris acte de 
l'annonce d'ICE en précisant poursuivre leurs discussions.  
    L'agence Bloomberg, qui avait en premier évoqué lundi 
l'intérêt d'ICE, a rapporté, en citant des sources proches du 
dossier, qu'un autre américain, CME Group  CME.O , étudiait 
aussi avec ses conseils les moyens de contrer un accord entre le 
LSE et Deutsche Börse.  
    Un porte-parole de CME s'est refusé à tout commentaire sur 
des rumeurs et des spéculations.  
     
    ICE DOIT SE PRONONCER AU PLUS TARD LE 29 MARS 
    Un éventuel accord entre le LSE et Deutsche Börse 
permettrait entre autres de rapprocher les activités de cotation 
d'actions du britannique avec Eurex, la filiale de produits 
dérivés de l'allemand. Il donnerait naissance à un nouvel 
ensemble d'une taille comparable à celle d'ICE, déjà bien 
implanté sur le marché européen des dérivés.  
    "Cela va obliger quiconque a pu s'intéresser (au LSE) à 
avancer au grand jour ou à renoncer", a commenté Jonathan 
Goslin, analyste de Numis Securities, ajoutant qu'Euronext 
 ENX.PA  et Hong Kong Exchanges and Clearing  0388.HK  étaient 
considérés comme des prédateurs potentiels.  
    A la Bourse de Paris, l'action Euronext prenait 2,87% à 
36,42 euros à 11h57 GMT.  
    Conformément aux règles britanniques en matière d'offres 
publiques, ICE, dont le siège est à Atlanta, a jusqu'au 29 mars 
à 17h00 pour présenter une offre ferme ou annoncer qu'il renonce 
à le faire.  
    De son côté, Deutsche Börse doit se prononcer formellement 
le 22 mars au plus tard, sauf à obtenir une prolongation de ce 
délai de la part des autorités britanniques.  
     
 
    <^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^ 
BREAKINGVIEWS-Deutsche Boerse's LSE bid could slip up on ICE    
  
    ^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^> 
 (Noor Zainab Hussain et Esha Vaish, avec Jonathan Gould à 
Francfort; Marc Angrand pour le service français, édité par 
Véronique Tison) 
 

Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant