Icardi coince encore la Juve

le
0
Icardi coince encore la Juve
Icardi coince encore la Juve

Grâce à une égalisation surprise de Mauro Icardi à l'heure de jeu, l'Inter Milan arrache un nul inespéré à Turin après une première période à sens unique (1-1). La Juve cale mais garde un point d'avance sur la Louve.


Juve - Inter Milan
(1-1)

C. Tévez (5') pour Juventus Turin , M. Icardi (64') pour Inter Milan.


Une talonnade folle qui fait vriller une défense, une virgule Ronaldinhesque pour faire vibrer un public, des occasions à la pelle, une domination technique, tactique et psychologique, et un score favorable à la pause. Oui, ce soir, dans son antre, la Vieille Dame avait toutes les cartes en main pour disposer sereinement d'une Inter limitée et dépassée. En apparence. Malins comme des singes, les Nerazzurri ont profité de l'excès de confiance turinois pour revenir au score contre le cours du jeu. Mauro Icardi, bête noire de la Juventus, a fait parler la poudre pour la neuvième fois de la saison, répondant à l'ouverture du score éclaire de Carlitos Tévez. Les plus forts auraient dû gagner, mais les plus rusés les en ont empêchés. Bien vu.
La marée noire (et blanche)
Il y a des entames de partie plutôt tranquilles et d'autres que l'on préfère carrément oublier. Celle de ce soir, l'Inter de Roberto Mancini ne la gardera pas en mémoire bien longtemps. Et pour cause, dans une citadelle noire et blanche inviolée depuis maintenant 35 matchs, les Nerazzurri se font littéralement asphyxier par les hommes d'Allegri sitôt le coup d'envoi donné. Inquiétés dès la 2e minute par une tentative de Llorente, les Interisti se font piéger 180 secondes plus tard par Tévez qui profite d'une inspiration divine de Vidal côté droit pour pousser le cuir derrière la ligne. Cinq minutes, deux frappes turinoises, un but. En un éclair, la Vieille Dame vient de donner une leçon de réalisme à un adversaire dépassé par les évènements.

Au quart d'heure de jeu, la Juve pourrait mener deux ou trois zéro que ça ne choquerait personne. L'Inter, constamment en danger, est incapable de gérer la puissance du bloc turinois qui mène la danse avec une facilité technique à la limite de l'indécence. Pogba, plutôt discret depuis le début du match, s'invite à la fête dix minutes avant la pause en claquant










Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant