Ibrahimovic : Quatre ans de punchlines au PSG

le
0

Zlatan Ibrahimovic vient d’annoncer son départ du PSG à l’issue de la saison. La fin d’une époque et surtout la fin de quatre ans de punchlines restées dans les esprits.

[gallery ids="2507171,2507105,2464605,2449479,2446541,2463971"] « Je ne connais pas bien la L1. Mais la L1 sait qui je suis » 18 juillet 2012. Le colossal suédois, qui vient de s’engager en faveur du PSG, est présenté à la presse. Zlatan Ibrahimovic prend place derrière le micro, sûr de lui, et enfile déjà son costume de provocateur et de blagueur. « Je ne connais pas bien la Ligue 1 mais la Ligue 1 sait qui je suis. » Première phrase choc d’une longue série, qui déclenche les rires des journalistes. Le décor est planté. « Je vais habiter dans la Tour Eiffel et me rendre aux entraînements en parachute » Tout le monde le sait, Zlatan Ibrahimovic aime la démesure. Maître dans l’art de mélanger ironie et provocation, le Suédois, alors en sélection nationale, prend ses marques dans sa nouvelle vie dans la Capitale française. Interrogé par une télévision suédoise, Ibra laisse admirer ses talents de comique quand il explique chercher encore un appartement. « Tout se met lentement en place, l'école pour les enfants et les choses simples. Je vais habiter dans la Tour Eiffel et me rendre aux entraînements en parachute. » Rien ne semble trop grand pour l’ex-joueur de Barcelone. « Le public demande beaucoup, ce qui est étrange car avant, il n’avait rien » Première sortie au formol. Après un match poussif face à Nancy, certains supporters du Parc des Princes manifestent leur impatience par des sifflets. Mieux vaut éviter d’énerver Zlatan Ibrahimovic, qui n’hésite pas à sortir les griffes contre son propre public. « Ils en demandent beaucoup. C'est étrange au regard de ce qu'ils avaient par le passé. Parce qu'avant, ils n'avaient rien. » Une déclaration qui fera couler beaucoup d’encre. « Même mes fils jouent mieux au foot que vous » Premier Clasico face à Marseille lors de la saison 2012-13 et première attaque surs ses propres coéquipiers. Après un match nul face au rival marseillais, l’attaquant n’est pas satisfait de la performance de son équipe et il le dit à sa manière. « Equipe de merde ! Même mes fils jouent mieux au foot que vous ». « La France, pays de merde » Très énervé après une défaite face aux Girondins de Bordeaux en mars 2015, Ibra « zlatane » les arbitres et surtout la France. Dans les couloirs du stade Chaban-Delmas, le Suédois invective l’homme en noir concernant deux situations litigieuses dans la surface girondine. Il estime que la France « ne mérite pas le PSG » avant de lâcher qu’il s’agit d’un « pays de merde ». Quelques heures plus tard, après cette nouvelle sortie choc, l’attaquant du PSG s’excuse dans un communiqué. « Vous connaissez le football mieux que moi ? » Un soir de janvier 2015, en zone mixte du Parc des Princes, un confrère du Parisien, plutôt hésitant, a réveillé le monstre. Une question sur sa supposée mauvaise relation avec Edinson Cavani donne lieu à un échange surréaliste. « Vous connaissez le football mieux que moi ? Non ? Alors pourquoi vous parlez ? », lâche l’ancien joueur du Milan AC, avec un large sourire rempli de confiance. « Comme si j’avais des bébés autour de moi » Un des plus beaux souvenirs du PSG made in Qatar : la qualification en quart de finale de Ligue des Champions à Stamford Bridge face à Chelsea en 2015. Un souvenir qui n’a pas la même saveur pour Zlatan Ibrahimovic. Expulsé à la demi-heure de jeu, le Suédois a réagi à la réaction des joueurs de Chelsea qui réclamaient avec insistance le carton rouge auprès de l’arbitre. « Le pire, c’est tous les joueurs de Chelsea qui sont arrivés. C’était comme si j’avais beaucoup de bébés autour de moi. » « Suivez-moi ! Personne ne parle, c’est Zlatan le patron » Même une victoire ne rassasie pas Zlatan Ibrahimovic. Après un succès face à Lille en demi-finale de Coupe de la Ligue, le Suédois mène ses troupes en zone mixte alors que les journalistes s’entassent pour recueillir les réactions des Parisiens. « Suivez-moi, suivez-moi ! Personne ne parle, c’est Zlatan le patron », ordonne, sourire en coin, le numéro 10 du PSG à ses camarades. Seul Lucas s’arrêtera devant les journalistes. « Le PSG est né avec l’arrivée des Qataris » Mars 2016. Avant le choc face à Chelsea en huitièmes de finale retour de Ligue des Champions, Zlatan Ibrahimovic est interrogé sur les investisseurs du Qatar et leurs objectifs. « Avec tout le respect que j’ai pour son passé, le club est né le jour où les Qataris sont arrivés », provoque l’ancien joueur de l’Ajax Amsterdam. Une nouvelle sortie qui tacle l’histoire du club parisien. « Je suis arrivé comme un roi. Je repars comme une légende » Sa dernière sortie. Sur son compte Twitter, Zlatan Ibrahimovic annonce son départ du Paris Saint-Germain la saison prochaine. Sur son message, on observe une tribune du Parc des Princes, vide, accompagné d’un texte à la hauteur du personnage. Il n’oublie pas de gonfler un peu plus son ego qui a forgé sa légende : « Je suis arrivé comme un roi. Je repars comme une légende. » Une phrase qui résume assez bien le passage du Suédois au PSG. Modeste et génial.

Et aussi

Ibrahimovic : Sa carrière au PSG en 15 photos

PSG transferts [LIVE 2016] : Les infos du Mercato d’été

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant