Ibrahimovic, le déambulateur qui plante

le
0
Ibrahimovic, le déambulateur qui plante
Ibrahimovic, le déambulateur qui plante

Le Suédois, en marchant, a planté ses 13ème et 14ème but contre Saint-Etienne et offert une 13ème victoire de rang au PSG. Saint-Etienne y a cru, notamment Kevin Monnet-Paquet.

AS Saint-Étienne


Ruffier (5) : au début, quand il affrontait Ibrahimovic il sortait du match une marque de crampons sur le torse et le regard droit. Maintenant, il compte les buts qu'il encaisse du Suédois : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10, 11, 12, 13, 14.

Malcuit (6) : saignant dans son couloir, comme les amateurs de viande en raffolent. Un joli tapis moquette sur la tête. On aurait dit une maquette de Fred et Jamy pour expliquer la composition de la croute terrestre.

Bayal Sall (5) : il a retrouvé son copain Ibrahimovic avec lequel il se fritte depuis trois ans. Il marque des points mais termine toujours le match dans le clan des vaincus.

Pogba (4) : il a bien imprimé dans sa rétine le fessier de Lucas, il ne l'a vu que de dos. Sa teinture " panthère ", c'est non. Oui, il y a un jour où il faut se rendre à l'évidence : son frère peut se permettre des choses qu'il ne peut pas.

Théophile-Catherine (5,5) : deux prénoms pour un nom et l'action défensive du match sur Ibrahimovic.

Tabanou (5) : pour son retour en Ligue 1, l'ancien de la maison s'est senti pousser des ailes en première mi-temps avant de se souvenir qu'un coq ne vole pas. Le coq sportif.

Lemoine (4) : le Jérémy Toulalan à peu près. Remplacé par Clément. Le Clément Chantôme à peu près, balayé par un crochet d'Aurier. Sale.

Cohade (5) : crâne rasé, bouc soigné, tacle appuyé, le trailer de la prochaine saison de Vikings va trop loin.

Monnet-Paquet (10) : " Vous avez un paquet de monnaie… nous avons Monnet-Paquet ", le mec a eu une banderole à son blase pendant le match. Il a tué le game.

Bahebeck (5) : la jurisprudence des ex qui marquent contre le PSG ne marchent plus même si JCB a rendu une copie correcte. Remplacé par Tannane. Un hommage à Vikash Dhorasso.

Söderlund (4) : une coupe de cheveux façon Nick des Backstreet Boys mais un mal fou à trouver une chorégraphie sympathique.

Paris Saint-Germain


Trapp (6) : il a pris Monnet-Paquet dans le buffet d'entrée, un centre-tir de Malcuit, une lourde de…























Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant