Ibra-Cavani et les petits hommes verts

le
0
Ibra-Cavani et les petits hommes verts
Ibra-Cavani et les petits hommes verts

Comme souvent au Parc des Princes, Ruffier a passé une sale soirée. Coté parisien, Ibrahimović et Cavani ont enfin décidé de se faire des passes. Totalement inoffensifs, les Verts peuvent remercier Verratti, qui a allégé l'addition avec un but contre-son-camp.

Paris Saint-Germain


Trapp (6) : Les frappes de la soirée se sont toutes dirigées vers sa belle gueule. Ne restait plus qu'à mettre les mains dessus.

Kurzawa (7) : Si Maxwell joue en costard, Kurzawa préfère évoluer en Lafuma. Moins classe, mais avec l'envie de montrer ses couleurs flashys dans tout le stade. Et encore plus devant, où sa paire de requins a ouvert le score.

Marquinhos (7) : Dans les tribunes, David Luiz se gave de petits fours. Sur le terrain, petit marquis régale en l'absence du glouton chevelu. Et si le changement, c'était maintenant ?

Thiago Silva (7,5) : Après avoir muselé Beric dans les airs, TS s'est même permis une ouverture de 60 mètres à l'aveugle sur le second but parisien. Thiago ne domine pas, il survole.

Van der Wiel (5,5) : Greg est plutôt pas mal, mais il reste quand même le plus moche de sa bande de potes. Question de contexte.

Rabiot (6,5) : Membre du gang parisien ce soir, Rabiot a percé les lignes tout en étant solide à la récupération. Les Stéphanois auraient porté plainte pour coups et blessure. Adrien Gallo. Remplacé par Matuidi (69e) pour un décrassage de 18km et une frappe au dessus.

Verratti (Rotaldo) : Le seul mec capable de vous coûter un but réel et de marquer un MPG dans la même rencontre.

Thiago Motta (7) : Métronome serein, Thiago distribue les passes comme Jack les coups de poing à son sac de frappe. KO technique sur les shorts verts.

Di Maria (7,5) : Malgré son duel raté, Di Maria a été de tous les bons coups, distribuant caviars et centres parfaits à son duo d'attaquants. Rendez-vous d'ici 10 matches pour une telle performance

Cavani (8) : Il n'avait servi qu'au pressing face au Real, il a séché tous ses détracteurs en inscrivant son but avant d'en rendre un à Zlatan. Mais Edinson n'a toutefois pas oublié qui il était, en s'écroulant à deux mètres de Ruffier alors qu'un doublé lui tendait les bras. Putain de schizo. Remplacé par Lavezzi (84e) et un petit footing pour évacuer les vapeurs du samedi soir.

Ibrahimovic (8) : On a craint le pire en assistant à son contrôle manqué et ses courses lentes dans les premières minutes. Mais si les jambes semblent un peu plus lourdes, la beauté du geste est intacte. Le Heidi Klum du football. Remplacé par Lucas…





















Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant