IBM: les bénéfices trimestriels confirment le virage dans le "cloud"

le
0
IBM: les bénéfices trimestriels confirment le virage dans le "cloud"
IBM: les bénéfices trimestriels confirment le virage dans le "cloud"

Le groupe américain IBM a dépassé les attentes au deuxième trimestre tout en confirmant son recentrage dans les services informatiques, dont le "cloud", alors que son activité historique de pièces et composants électroniques reste à la peine."Au deuxième trimestre, nous avons fait des progrès dans notre transformation", a commenté jeudi la PDG Ginni Rometty, dans un communiqué de l'entreprise.Elle a cité l'informatique dématérialisée ("cloud") et les centres d'analyses et d'exploitation de masses de données électroniques ("big data"), les nouveaux fers de lance du groupe.La semaine dernière, IBM a annoncé 3 milliards de dollars de plus d'investissements dans ces domaines sur les cinq prochaines années. "Big Blue" veut s'appuyer sur les nanotechnologies pour développer des programmes de recherche pouvant permettre à un microprocesseur de supporter un volume important de requêtes.Le but est d'améliorer la performance de ces microprocesseurs afin qu'ils puissent exécuter des instructions et soient capables de traiter de grands volumes d'informations.Cette offensive dans les services informatiques porte ses fruits.D'avril à juin, IBM a dégagé un bénéfice net de 4,13 milliards de dollars, en hausse de 28,2% sur un an. Le bénéfice par action hors éléments exceptionnels, référence à Wall Street, est ressorti à 4,32 dollars, soit 3 cents de mieux que prévu. L'activité a connu, elle, son neuvième trimestre consécutif de baisse: le chiffre d'affaires est ressorti à 24,2 milliards de dollars (en baisse de 2% sur un an), contre 24,1 milliards attendus. - Le hardware souffre toujours - Les revenus ont diminué dans ses marchés prioritaires, les Brics (Brésil, Russie, Inde, Chine, Afrique du Sud): -2% sur un an. Dans les Amériques, le chiffre d'affaires a diminué de 1%, de même que dans la région Europe-Moyen-Orient-Afrique (-1%). En Asie-Pacifique, les recettes ont décroché de ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant