IBM : le cloud, l'arbre qui cache la forêt.

le
0

(CercleFinance.com) - IBM fait désespérément du surplace, par-delà des comptes meilleurs - ou plutôt moins pires - qu'attendu.

Publiés dans la nuit, ses résultats du troisième trimestre ont été marqués par un nouveau recul - le dix-huitième consécutif ! - de son chiffre d'affaires à 19,23 milliards de dollars, contre 19,28 milliards. Le consensus était toutefois plus pessimiste, tablant sur 19 milliards.

Si le géant informatique a limité la casse, c'est grâce au cloud, dont les revenus ont bondi de 44%, soit une accélération de 14 points en rythme séquentiel, ce qui donne à penser que le recentrage de Big Blue continue à porter ses fruits. A contrario, les ventes issues du segment 'Hardware' ont décroché de 21% à 1,6 milliard de dollars, tandis que l'activité 'Global Financing' a accusé un repli de 7,9% de son chiffre d'affaires à 412 millions.

De même, le bénéfice net a reculé de 3 cents en glissement annuel à 2,98 dollars par action. Hors éléments exceptionnels, il est néanmoins ressorti à 3,29 dollars, supérieur de 5 cents à la prévision moyenne des analystes.

IBM a enfin réitéré sa prévision d'un BPA de 13,5 dollars au moins au titre de l'exercice en cours, une estimation conforme à celle du marché.


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant