IBM délocalise des activités sous-traitées par la SNCF

le
0
IBM qui surveille le fonctionnement des logiciels de la SNCF, a choisi l'Europe de l'Est pour le pilotage des applications informatiques de l'entreprise publique. Les syndicats vont alerter les parlementaires.

À l'heure où le gouvernement tente de lutter contre la hausse du chômage, une nouvelle affaire de délocalisations risque à nouveau de fragiliser François Hollande. Deux mois après le syndicat des transports d'Ile-de-France, la SNCF, entreprise détenue à 100% par l'État, est en mauvaise posture.

Le groupe américain IBM, qui vient de remporter le contrat de sous-traitance sur la surveillance du fonctionnement des logiciels de la SNCF, a entrepris de délocaliser vers l'Europe de l'Est - en Pologne et en République Tchèque - cette activité jusqu'ici réalisée par la société Steria, sous contrat depuis 1999. Le pilotage informatique des ressources humaines est lui en partance pour l'Espagne dans une filiale de la société Sopra. Quant à la surveillance informatique du fret, elle est basée au Maroc depuis déjà une dizaine d'années.

La SNCF va engager une «réflexion» avec ses sous-traitants

L'information révélée ce jeudi par Le Parisien-Aujourd'hui-en-France a étü/p>...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant