IBK, nouveau président du Mali

le
0
Ibrahim Boubacar Keïta a prêté serment mercredi après son triomphe à l'élection présidentielle d'août.

Ibrahim Boubacar Keïta est depuis mercredi officiellement président de la République du Mali. Une officialisation du retour à la normalité qui est une bonne nouvelle aux yeux de la France. Paris a voulu et largement soutenu l'installation rapide d'un chef d'État légitime et fort au Mali. Or, IBK est un vrai homme fort, assis sur une victoire - 77,62 % des voix au second tour - d'une ampleur qui a surpris. «On avait sans doute sous-estimé le traumatisme des Maliens», assure un diplomate. On avait sans doute aussi trop perdu de vue que la guerre au nord du pays et le coup d'État étaient le fruit de l'effondrement d'un système vermoulu tout aussi rejeté par le peuple que le président déchu Amadou Toumani Touré, dit ATT. IBK, lui, l'a parfaitement compris.

Il a su se transformer en l'incarnation de la lutte contre le système et contre ATT. Les Maliens se ...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant