Iberdrola va racheter l'américain UIL pour $3 mds

le
0

(Actualisé avec précisions, contexte) 26 février (Reuters) - La compagnie espagnole d'électricité Iberdrola IBE.MC va racheter l'américain UIL Holdings UIL.N , par le biais de sa filiale aux Etats-Unis, pour environ trois milliards de dollars (2,64 milliards d'euros), ont annoncé les deux sociétés dans un communiqué commun. Le leader mondial des éoliennes rejoint ainsi d'autres grands groupes européens -- notamment Siemens SIEGn.DE qui a racheté l'an dernier le fabricant de turbines américain Dresser-Rand DRC.N -- en quête de croissance via des acquisitions à l'étranger pour compenser la faiblesse de leur marché intérieur. "La transaction fusionne Iberdrola USA et UIL, s'inscrit dans la stratégie du groupe et crée une société importante aux Etats-Unis, un marché clé dans lequel nous faisons un grand pas en avant", a déclaré Ignacio Galan, le président d'Iberdrola. Reuters avait rapporté en octobre qu'Iberdrola avait mandaté JPMorgan Chase pour vendre des actifs dans les énergies renouvelables afin de financer un projet d'acquisition aux Etats-Unis. ID:nL6N0S12JU Le groupe, dont les résultats ont souffert en outre de réformes du gouvernement espagnol dans le domaine de l'énergie, veut désormais réduire ses investissements en Espagne, en faveur de l'international, notamment les Etats-Unis et le Mexique. Les actionnaires d'UIL recevront une action de la nouvelle entité pour chaque action qu'ils possèdent, plus 10,50 dollars en numéraire par action. La transaction, d'une valeur totale de 52,75 dollars par action représente une prime de 25% par rapport au cours de clôture de vendredi de l'action UIL. Iberdrola prévoit de coter la nouvelle entité aux Etats-Unis. La nouvelle société fournira 3,1 millions de clients en gaz et en électricité dans les Etats de New York, du Connecticut, du Maine et du Massachusetts et investira 6,9 milliards de dollars dans les infrastructures sur les cinq prochaine années. L'opération aura un impact relutif sur le bénéfice par action et le flux de trésorerie (cash flow) et n'exigera pas d'augmentation de capital, a précisé le groupe espagnol. Energy East, aujourd'hui connue sous le nom d'Iberdrola USA, est sortie de la cote du New York Stock Exchange en 2008 pour devenir une filiale contrôlée à 100% par Iberdrola. L'opération sera bouclée d'ici la fin de l'année 2015. (Supriya Kurane à Bangalore, Patrick Vignal et Juliette Rouillon pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)


Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant