Ian Fleming, le flamboyant inventeur de James Bond

le
0
Portrait du début des années 60 de Ian Fleming AFP/CENTRAL PRESS PHOTO
Portrait du début des années 60 de Ian Fleming AFP/CENTRAL PRESS PHOTO

(AFP) - Le Britannique Ian Fleming, journaliste et agent secret, a lui-même connu des années aventureuses et flamboyantes avant d'inventer à 43 ans James Bond, son double de roman.

Fils d'un propriétaire terrien et député conservateur, petit-fils d'un riche banquier, Fleming naît à Londres le 28 mai 1908, deuxième de quatre frères. Après des études à Eton et à l'Académie militaire de Sandhurst, établissements de l'élite où il n'excelle que dans les disciplines sportives, il échoue à l'examen d'entrée au Foreign Office.

Après un passage à l'agence de presse Reuters, puis dans la finance, il part en 1939 en URSS pour The Times. En fait, il espionne pour le Foreign Office.

Pendant la deuxième guerre mondiale, il travaille pour les services de renseignement de la Royal Navy et doit recueillir des informations sur les U-boats nazis pendant la Bataille de l'Atlantique. Il assure des missions périlleuses, prend en charge un commando, conçoit des plans audacieux.

Durant la guerre, il découvre la Jamaïque et s'y fait construire une maison, baptisée "Goldeneye". La paix revenue, il dirige au sein du groupe de journaux Kemsley, propriétaire du Sunday Times, le réseau des correspondants étrangers.

En 1952, ce séducteur finit par épouser une femme déjà mariée deux fois, avec laquelle il entretient depuis de longues années une liaison intermittente, Lady Anne Rothermere, enceinte de lui. Parallèlement, il se lance dans l'écriture - pour éviter de penser aux perspectives effrayantes du mariage, dira-t-il - et termine en moins de sept semaines Casino Royale.

Treize épisodes des aventures de Bond suivront, au rythme d'un par an, écrits en janvier-février lors de séjours en Jamaïque selon le site wwww.ianfleming.com. Il demande l'aide aux correspondants qu'il dirige pour vérifier des détails sur tel ou tel pays et prend le nom d'un célèbre ornithologue américain dont il a un ouvrage dans son bureau pour baptiser son héros.

En 1962, durant sa convalescence après une première alerte cardiaque, il écrit pour son fils Caspar, l'enfant qu'il a eu avec Anne Rothermere, l'histoire d'une voiture magique, Chitty Chitty Bang Bang. Adaptée au cinéma elle deviendra un classique.

"Il n'existe qu'une seule recette pour faire un best-seller. Vous devez persuader le lecteur de tourner la page", expliquera-t-il.

Sa vie bien remplie s'achève prématurément, à 56 ans. Il meurt le 12 août 1964 des suites d'une pleurésie. Mais il aura eu le temps de connaître l'extraordinaire succès de son personnage et de le voir au cinéma, incarné par Sean Connery, dans ses premiers deux films : James Bond 007 contre Dr No et Bons baisers de Russie.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant