IAG va continuer à se concentrer sur les coûts

le
0

* Bénéfice du T2 supérieur aux attentes, objectif confirmé * Commande d'Airbus * Le titre recule de près de 2% (Actualisé avec détails, cours de Bourse) par Sarah Young LONDRES, 31 juillet (Reuters) - International Airlines Group (IAG) ICAG.L a fait état vendredi d'un bénéfice trimestriel supérieur aux attentes, tout en disant qu'il fallait continuer de comprimer les coûts dans un contexte de concurrence accrue aussi bien en Europe que sur les liaisons transatlantiques. La maison mère de British Airways, d'Iberia, de Vueling et, bientôt, d'Aer Lingus AERL.I , a ainsi précisé les revenus par passager transporté et kilomètre volé -- jauge clef des activités d'un transporteur aérien -- avaient baissé de 6,6% à taux de change constants sur les trois mois à fin juin. Cela montre qu'aucune compagnie aérienne n'est à l'abri de la guerre des prix qui fait rage dans le secteur, même pas IAG, qui semblait jusqu'ici mieux y résister qu'Air France-KLM AIRP.PA et Lufthansa LHAG.DE . Vers 11h15 GMT, le titre IAG, un temps en hausse de 0,7%, reculait de 1,85% à 532 pence alors que l'indice regroupant les valeurs européennes liées aux tourisme et au transport aérien .SXTP cédait 0,7%. Depuis le début de l'année, la valeur reste en hausse de plus de 9,5% contre par exemple -18% pour Air France-KLM et -10,5% pour Lufthansa sur la période. "Nous continuons de faire baisser le coût de nos activités, avec une réduction des coûts unitaires aussi bien du côté des salariés que du côté des fournisseurs et une amélioration des niveaux de productivité", déclare Willie Walsh, directeur général d'IAG, cité dans un communiqué. COMMANDE D'AIRBUS Dans le cadre de cette focalisation sur les coûts, il a ajouté qu'IAG était opposé à la construction d'une nouvelle piste à l'aéroport de Heathrow, le plus grand de Londres. "Du point de vue d'IAG, nous ne soutenons pas ce projet. Nous n'allons pas être en faveur de quelque chose qui va augmenter nos coûts", a dit à des journalistes Willie Walsh. L'aéroport de Heathrow, où est basé British Airways, tourne actuellement à pleines capacités et veut construire une troisième piste en dépit de nombreuses oppositions. Le financement de cette expansion serait pour partie le fait d'une augmentation des charges d'utilisation facturées aux compagnies. Peu après l'annonce de ses résultats, IAG a dit avoir placé une commande ferme portant sur 33 Airbus, résultant de la conversion d'options prises sur des A320, des A330 et des A350. Le contrat, encore en phase de négociation avec l'avionneur européen, devrait être définitivement annoncé la semaine prochaine. IAG a précisé avoir dégagé sur les trois mois à fin juin un bénéfice opérationnel de 530 millions alors que les analystes financiers avaient anticipé 494 millions selon un consensus fourni par l'entreprise. Le groupe a également réaffirmé sa prévision, relevée en février, d'un résultat d'exploitation 2015 supérieur à 2,2 milliards d'euros, contre 1,39 milliard en 2014. La reprise d'Aer Lingus par IAG, une transaction de 1,3 milliard d'euros, est sur le point d'être finalisée à l'issue d'un processus de huit mois, à la suite du feu vert de la Commission européenne et du soutien des deux principaux actionnaires de la compagnie aérienne irlandaise, l'Etat irlandais et Ryanair RYA.I . (Benoît Van Overstraeten pour le service français)


Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant