IAG soumet des concessions à l'UE pour le rachat d'Aer Lingus

le
0
IAG PROPOSE À BRUXELLES DES CONCESSIONS EN VUE DU RACHAT D'AER LINGUS
IAG PROPOSE À BRUXELLES DES CONCESSIONS EN VUE DU RACHAT D'AER LINGUS

BRUXELLES (Reuters) - International Airlines Group (IAG), maison mère de British Airways et d'Iberia, a soumis des concessions dans l'espoir d'obtenir le feu vert de Bruxelles à son projet de rachat de 25% du capital d'Aer Lingus auprès de l'Etat irlandais, a annoncé jeudi la Commission européenne.

De ce fait, cette dernière reporte de 15 jours, au 15 juillet, la date butoir pour une décision sur cette transaction, lit-on sur le site de la Commission.

Des sources ont dit à Reuters la semaine dernière que la Commission n'approuverait pas le rachat d'Aer Lingus par IAG sans concessions de cette dernière.

IAG veut développer des liaisons transatlantiques - parmi les plus rentables qui soient - à partir de l'aéroport de Dublin, dont les capacités peuvent être augmentées. Ce qui n'est pas le cas de l'aéroport londonien d'Heathrow où est basé British Airways.

IAG a soumis ces concessions mercredi, précise la Commission, sans en dire davantage.

"Les pourparlers entre IAG et la Commission se poursuivent, il serait inapproprié de faire d'autres commentaires à ce stade", a dit un porte-parole d'IAG.

En général, en guise d'arrangement, les compagnies aériennes proposent de se défaire d'une partie de leurs créneaux d'atterrissage et de décollage.

(Conor Humphries et Paul Sandle, Benoit Van Overstraeten pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant