Iacub, une «femme perverse», pour Sinclair

le
3
DOCUMENT - Mise en cause dans le livre de Marcela Iacub et dans l'interview que celle-ci donne au Nouvel Observateur , Anne Sinclair écrit au directeur de la rédaction, Laurent Joffrin, et au responsable du service culture, Jérôme Garcin.

Paris, le 20 février 2012

Messieurs,

Comment, pour des raisons mercantiles, le Nouvel Observateur a-t-il pu descendre aussi bas dans l'abjection?

Ce faisant, vous accréditez la man½uvre d'une femme perverse et malhonnête, animée par la fascination du sensationnel, et l'appât du gain. Elle s'est introduite chez moi sous le prétexte fallacieux de me témoigner sa sympathie et elle a fait un récit trompeur et fielleux de notre entrevue en se livrant à une interprétation diffamatoire et délirante de mes pensées.

C'est méprisable.

Lui donner la caution de ce...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • manx750 le jeudi 21 fév 2013 à 18:47

    Iacub hennit ? Benoit cesse !

  • manx750 le jeudi 21 fév 2013 à 18:46

    Iacub n'a pas le sein clair ?

  • M3435004 le jeudi 21 fév 2013 à 17:58

    Y'a d'l'acide sulfureux dans l'caviar