IAAF : Diack mis en examen, la Fédération internationale perquisitionnée

le
0
IAAF : Diack mis en examen, la Fédération internationale perquisitionnée
IAAF : Diack mis en examen, la Fédération internationale perquisitionnée

Lamine Diack, ancien président de la Fédération française d'athlétisme, a été mis en examen à Paris mardi pour des faits de corruption liés à la lutte antidopage. Le siège de l'IAAF a été perquisitionné à Monaco.

Les premiers effets d’un grand coup de balai dans l’athlétisme ? Le premier temps fort de la présidence de Sebastian Coe ? Mercredi, suite à une information révélée par nos confrères d’iTELE, une source judiciaire a confirmé à l’Agence France Presse la mise en examen à Paris du dirigeant sénégalais Lamine Diack (82 ans) pour « corruption passive et blanchiment aggravé ». Président de la Fédération internationale (IAAF) de 1999 à l’été dernier, Diack a également été placé sous contrôle judiciaire, tout comme son avocat, Habib Cissé. Enfin, un médecin chargé de la lutte antidopage auprès de l’IAAF (Gabriel Dollé) a lui été placé en garde à vue à Nice.

Par ailleurs, le siège de la Fédération internationale, situé à Monaco, a été perquisitionné mardi. Ces actions font suite à l’ouverture il y a un mois d’une enquête de la part du Parquet national financier en raison d’un signalement de l’AMA (Agence Mondiale Antidopage) en août dernier. L’enquête, menée par trois juges parisiens, porte sur des faits de « corruption d'agents privés, recel, blanchiment et association de malfaiteurs. »

Sur les derniers mois du mandat de Diack, l’athlétisme mondial avait dû encaisser plusieurs secousses en raison de soupçons de corruption dans des affaires de dopage, notamment en Russie. Le fils de Lamine Diack avait notamment quitté l’IAAF en raison d’accusations portées à son encontre. La Fédération internationale a indiqué qu’elle « coopère pleinement » avec la justice française dans ces différentes affaires.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant