i2s: 'renforcer notre présence aux USA et en Chine'.

le
0

(CercleFinance.com) - Quelques semaines après l'annonce d'un net recul des ventes au quatrième trimestre, focus sur i2S, expert et leader technologique de la vision numérique, l'optronique et le traitement d'image. Son directeur général Jean-Louis Blouin s'est confié à notre rédaction et se veut résolument optimiste.

Cercle Finance: Les revenus d'i2S ont notablement reculé au quatrième trimestre. Ce ralentissement est-il selon vous passager ou amené à s'inscrire dans la durée ?

Jean-Louis Blouin: Comme nous l'expliquions dans le communiqué de presse, ce ralentissement est tout à fait passager. Il s'explique par un décalage de livraison sur 2016 de 800 sondes 3D qui étaient à livrer sur l'année écoulée, ce qui a impacté l'activité 'Vision Industrielle' à hauteur d'un million d'euros environ. Pour autant, les perspectives du client concerné restent excellentes.

En plus du lancement de ce tout nouveau produit conçu en partenariat BtoB avec un acteur très important des équipements dentaires, le lancement de nos caméra Eagle 70Méga Pixels et de TZCAM caméra TéraHertz, le bon niveau des affaires BtoB sur nos clients habituels et l'apparition de nouveaux clients contribuent à une bonne visibilité des potentiels de commandes à venir. Nous sommes donc confiants sur les évolutions très positives de nos revenus pour les semestres à venir.

C.F.: avez évoqué dans votre dernier point d'activité un écroulement du marché russe. Pensez-vous que celui-ci soit à même de rebondir à brève échéance ?

J-L.B.: Nous ne nourrissons pas de grands espoirs, à brève échéance, sur le marché russe : tant que le prix du gaz sera aussi bas et le taux de change euro/rouble aussi dégradé, nous ne voyons pas de rebond possible de notre activité dans cette partie du monde.

Nous maintenons toutefois un contact étroit avec notre partenaire, avec lequel nous collaborons depuis plus de 10 ans et sur lequel un flot d'affaires, certes de moindre importance, continue à perdurer. Nous avons confiance en lui et quand il repartira, nous repartirons avec lui. Cela ne nous empêche pas pour autant de rester vigilant...

C.F.: Présentez-nous vos deux divisions, 'i2S Vision' et 'Digibook'.

J-L.B.: i2S Vision (60% du CA d'i2S) a 2 métiers. Nous sommes à la fois un distributeur à valeur ajoutée de composants de vision standards (sources de lumière, objectifs, caméras, cartes & logiciels de traitement d'images), avec fourniture de services associés (conseil, formation, preuve de concept) ; et un concepteur/fabricant de produits et systèmes spécifiques, à partir de composants technologiques propriétaires (caméra Téra hertz, caméra 70 mégapixels, scanning et tracking 3D, supra résolution, stitching d'images).

Les marchés cibles sont au nombre de 4 : santé/médical, drones/aéronautique, Industrie, et Médias & Sport. Les clients sont des équipementiers spécialisés sur des marchés de niches verticaux, des grands comptes (dont certains listés au CAC 40), des intégrateurs, ainsi que des centres de recherche et universités.

DigiBook (40% du CA) est pour sa part un concepteur et fabricant de scanners de documents patrimoniaux (livres, cartes, plans, incunables, tableaux, vitraux, sceaux), et un éditeur de suites logicielles (traitement, enrichissement et diffusion) permettant la dématérialisation rapide et de qualité de contenus, aujourd'hui enfouis sur des étagères, pour les amener sur Internet.

Les clients sont des instituts patrimoniaux (bibliothèques publiques & universitaires, archives, musées, entités gouvernementales, juridiques, supranationales, religieuses) et des services bureaux (prestataires de services en dématérialisation).

Nous adressons ces clients via un réseau mondial de 40 distributeurs coopératifs, couvrant plus de 80 pays, tout en nous en réservant la possibilité d'attaquer en direct des 'house accounts' requérant des solutions globales spécifiques.

C.F.: Le pôle 'Digibook' a remporté plusieurs appels d'offre internationaux. Pouvez-vous nous en dire davantage à ce sujet ?

J-L.B.: Notre présence en Europe s'est renforcée. La très forte image que nous avons en qualité et en ergonomie s'est trouvée confortée, notamment aux Pays-Bas avec les Archives nationales, auxquelles nous avons livré plusieurs scanners de grande dimension, dont les seuls scanners au monde à avoir obtenu 4 étoiles au test Metamorfoze de la qualité des images produites. Par ailleurs, de nouveaux comptes ont été conquis dans des pays européens où notre présence était moindre comme en Arménie (Musée Matenadaran), en Bulgarie (mairie de Oriahovo), en Hongrie (bibliothèque du Parlement) en République Tchèque (bibliothèque Municipale de Prague) et en Pologne (bibliothèque universitaire Cardinal Stefan Wyszynski à Varsovie).

L'Afrique constitue également un enjeu important pour l'industrie Française et pour i2S. Les Etats Civils du Gabon ont notamment confié à i2S la responsabilité des solutions de numérisation dont ils ont besoin, depuis l'organisation de la production jusqu'à la fourniture des logiciels et des scanners.

Enfin, nos efforts en Chine ont été récompensés puisque la bibliothèque provinciale du Sichuan, la bibliothèque provinciale du Yunnan, l'Université de Nankin et l'Université de Pékin nous ont fait confiance pour la fourniture de scanners de livres et de suite logicielles de traitement d'images.

C.F.: Quels marchés étrangers ambitionnez-vous de pénétrer à moyen terme ?

J-L.B.: Nous souhaitons prioritairement renforcer notre présence aux Etats-Unis et en Chine par des accords de partenariats locaux et accélérer notre développement commercial au Moyen-Orient ainsi qu'en Afrique, à travers notre réseau de distribution existant, mais aussi grâce à quelques affaires significatives dans les pays francophones en direct.

C.F.: Envisagez-vous une opération de croissance externe d'ici la fin de l'exercice 2016 ?

J-L.B.: Il n'est pas prévu d'opération de croissance externe pour l'instant. Cependant, i2S s'est engagé dans une politique d'Open Innovation et de partenariat BtoB intense qui devrait déboucher sur un certain nombre d'accords de coopération dans les domaines du R&D et marketing, dont certains internationaux.


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant