Hyundai Veloster : premier prix d'architecture 

le
0
Coupé côté route, berline côté trottoir, cette voiture asymétrique est beaucoup plus pertinente qu'on ne l'imagine.


Dans le monde entier, les bureaux d'études des constructeurs se torturent l'imagination pour tenter de réinventer une automobile différente. Derniers épisodes en date, le monospace et le SUV qui ont ébranlé les fondements de la dominatrice berline mais ont aussi rafraîchi l'usage automobile. Le goût de rouler autrement leur doit beaucoup et a entamé au passage les positions de la voiture traditionnelle. Pourtant, ils sont quelques-uns à penser que celle-ci, loin d'avoir dit son dernier mot, dispose d'une capacité de rebond appréciable. Citroën notamment l'illustre avec sa DS4, qui tient tout autant du coupé que du SUV pour la carrosserie mais qui se contente, pour le moment, de deux roues motrices très routières. Audi, de son côté, exploite la veine du coupé berline comme sur l'A5 Sportback (voir ci-dessous) ou l'A7. Le Veloster que Hyundai introduit actuellement en France procède de la même démarche en parvenant à d'autres résultats.

Chez un constr

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant