Hyundai met en avant son dividende pour apaiser ses actionnaires

le
0

SEOUL, 23 octobre (Reuters) - Hyundai Motor 005380.KS a déclaré jeudi envisager de verser l'an prochain le premier acompte sur dividende de son histoire, une mesure visiblement destinée à calmer des actionnaires irrités par la décision du groupe de débourser près de huit milliards d'euros pour acheter un terrain dans le quartier le plus cher de Séoul. La possibilité d'une augmentation du dividende, annoncée par le président du constructeur sud-coréen, Lee Won-hee, à l'occasion de la publication des résultats trimestriels, a permis à l'action Hyundai de finir la journée sur un gain de 5,88%, sa plus forte hausse en pourcentage depuis deux ans et demi. Elle permet aussi à Hyundai, qui forme avec son allié Kia 000270.KS le cinquième groupe automobile mondial, de compenser en partie aux yeux du marché la baisse de 29% de son bénéfice net au troisième trimestre, à 1.520 milliards de wons (1,14 milliard d'euros). "Pour répondre à la politique gouvernementale et adopter une politique plus favorable à l'actionnaire, nous envisageons d'augmenter nettement les dividendes et de payer un acompte sur dividende à partir de l'an prochain", a dit Lee Won-hee, qui est aussi directeur financier du groupe. Les versements de dividende des entreprises sud-coréennes figurent parmi les plus faibles au monde et Séoul envisage de modifier la fiscalité pour favoriser leur augmentation. Hyundai Motor a par ailleurs souffert en Bourse ces derniers mois après la décision du conseil d'administration d'acheter pour quelque 7,9 milliards d'euros un terrain dans le quartier très prisé de Gangnam, pour y construire un nouveau siège social, un parc à thème et un centre commercial. Le montant de l'opération, près de trois fois supérieur au prix estimé du terrain, a suscité critiques et interrogations sur la gouvernance du groupe, toujours dirigé par la famille fondatrice. Le fait que l'achat du terrain soit financé par la trésorerie a en outre fait craindre une révision à la baisse de la politique de dividendes. "L'annonce d'aujourd'hui a contribué à tempérer la déception des actionnaires après l'opération immobilière", a commenté Kim Sung-soo, gérant de LS Asset Management. Avant jeudi, le titre Hyundai affichait une baisse de 32% depuis le début de l'année, la plus mauvaise performance du secteur automobile mondial. Mercredi, il a touché son plus bas niveau depuis quatre ans, en raison des craintes sur les résultats, pénalisés par la vigueur du won et le ralentissement de la croissance des ventes aux Etats-Unis et en Corée du Sud. Au troisième trimestre, le chiffre d'affaires du groupe a augmenté de 2% à 21.280 milliards de wons. (Hyunjoo Jin,; Marc Angrand pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)


Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant