Hyundai Genesis, brute de brute 

le
0
On n'attendait pas le coréen à pareille fête. 303 ch à ce tarif, c'est imbattable, mais pas suffisant.


Les têtes se tournent sur son passage, et il est vrai que le design de ce coupé, avec sa ceinture de caisse en Z et ses proportions généreuses, interpelle. Le genre n'est pas très facile ni même raisonnable par les temps qui courent, mais celui-ci a quelques arguments pour faire craquer les rationnels d'un côté et les amateurs de sportives de l'autre. Pour les premiers, la ligne très réussie et l'habitabilité suffisante pour un 2 + 2 places très convenables valent bien des arguments. Même si la garde au toit à l'arrière est réduite, il y a un bon coffre modulable par rabattement des dossiers arrière et un habitacle seyant où le cuir l'emporte sur le GPS, bizarrement absent des équipements.

Les seconds seront plus sensibles au fait que le capot renferme un V6 de 3,8 l qui a le bon goût d'envoyer ses 303 ch aux grandes roues arrière de 19 pouces. Cela est géré par un différentiel à glissement limité, un antipatinage manquant de finesse et une

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant