Hypertension : les cardiologues alarmés

le
3
La décision du Conseil d'État de retirer l'hypertension artérielle de la liste des affections de longue durée est dénoncée par plusieurs organisations de cardiologues. » Les facteurs de risque de l'hypertension

L'hypertension artérielle sévère (HTA) concerne quelque 4,2 millions de Français. Cette maladie des artères qui augmente le risque d'infarctus et d'accidents cardio-vasculaires vient d'être retirée de la liste des affections de longue durée, prises en charge à 100% par la Sécurité sociale, par une décision du Conseil d'Etat lundi. Au grand dam des cardiologues qui craignent que le recul de la prise en charge ne conduise les malades à moins bien suivre leur traitement.

Dans un communiqué commun diffusé mercredi, la fédération française de cardiologie, la société française de cardiologie et l'Alliance du c½ur déplorent une décision qui va «augmenter de plus de 30%» les frais médicaux restant à la charge des patients concernés, et donc rédu...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • frk987 le jeudi 1 nov 2012 à 10:02

    Avec la désertification médicale en cours, un simple renouvellement d'ordonnance trimestrielle va devenir mission impossible.

  • s.thual le jeudi 1 nov 2012 à 01:19

    en gros 120 eur par an ,,,c est bien pour ceux qui on des petites retraites,,,vive la gauche !et ca parlait de justice durant les elections ,,,,,,,,,,,

  • s.thual le jeudi 1 nov 2012 à 01:16

    ben comme ca bientot moins de retraites a verser ,,, les elus pourront mieux se gaver avec leur salaires et indemnites plus ou moins imposables voire meme pas declarables !vaut mieux crver a laurs yeux,,,la colere va monter d un cran !